Des idées de travail compatible avec l’instruction en famille

Bienvenue sur Les Enfants Avenir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute télécharger mon “kit spécial contrôle pédagogique” qui vous permettra de commencer l’instruction en famille sans problème, de vous préparer aisément au contrôle pédagogique​​​ afin de s’y rendre confiant(e) et serein(e) et de mettre en place des activités en pédagogies alternatives reliées aux compétences du socle commun Cliquez ici pour télécharger le kit gratuitement ! 🙂 L’une des premières questions que l’on me pose quand je dis que mes enfants ne vont pas à l’école, c’est “mais financièrement, comment faites-vous ?“. En effet, lorsqu’on fait le choix de ne pas mettre ses enfants à l’école, il faut bien que l’un des deux parents, ou les deux, s’occupe de l’instruction des enfants. De plus, en regardant autour de moi, en fouillant sur les groupes de discussions, les forums, dans notre réseau local, j’ai remarqué que ce sont les femmes, dans la grande majorité des cas, qui s’occupent de l’instruction des enfants. Par conséquent, je vais m’adresser aux femmes dans cet article (accords, nom de métier) et pour les quelques papas, veillez m’excuser et remettre au masculin. Pour une fois que le féminin l’emporte ! Est-ce une obligation de tout lâcher, professionnellement parlant, de faire un choix entre les enfants et le travail ? En effet nous pouvons avoir envie de continuer notre travail, ou d’en choisir un autre. En ce qui me concerne, le fait de reprendre une activité (bergère la belle saison et blogueuse le reste du temps) m’a permis de trouver un équilibre. Je n’avais pas envie d’être “que” maman. Par contre je n’avais pas envie non plus de retourner à l’école ! Il est vrai que lorsque les enfants sont petits (avant trois ans) c’est vraiment compliqué de faire autre chose. La fatigue est souvent au rendez-vous, le bébé demande plus d’attention… après c’est vraiment propre à chacun et ça dépend de l’organisation familiale : âge et nombre d’enfants, maman solo ou papa dispo, famille qui aide, bébé qui dort… Bref, dans cet article j’ai essayé de glaner pour vous toutes sortes de cas pour vous donner des idées. Mais j’ai envi de dire que tout est possible, tout est question d’organisation, d’envies et de choses que nous sommes capables de mettre en place pour arriver à ce dont nous avons besoin. L’organisation : Dans un premier temps je vais vous faire part de quelques possibilités pour se dégager du temps et ainsi pouvoir penser au travail dont on a envie. Si vous avez une chambre en plus ou un studio, vous pouvez “l’échanger” contre des heures de garde d’enfants. Cela vous permet de dégager un nombre pas négligeable d’heures dans la semaine. Vous pouvez également proposer d’autres services contre plus de temps, par exemple nourri et blanchi. Toujours avec plus de pièces, si vous avez besoin de plus de temps, vous pouvez penser à une jeune fille au pair. L’avantage c’est que ainsi vos enfants peuvent bénéficier du fait qu’elle parlera certainement une autre langue. Si vous n’avez pas la possibilité d’accueillir, penser à l’entraide entre familles. Ça a l’avantage d’être gratuit et d’apporter une ouverture sociale à tous. Avec le réseau non-sco proche de chez vous, s’il y en a un, il suffit de trouver une maman qui serait dans votre cas et d’échanger des heures. Sinon dans le réseau scolaire, vous pouvez garder les enfants d’amis après l’école pour leur éviter la garderie et faire garder les vôtres le week-end ou les mercredi. Il y a bien sûr la possibilité famille, encore faut-il qu’elle habite à côté et que tout le monde soit d’accord ! Et dernière solution que je vais aborder avec vous (peut-être aurais-je dû commencer par là ?!) : s’arranger avec les horaires de votre conjoint ou que lui aussi aménage ses horaires. S’il travaille la journée, vous pouvez vous arranger pour travailler en fin d’après-midi, soirée, avec l’aide d’une nounou relais. Ou encore avoir une répartition des jours de travail dans la semaine, même si c’est week-end/semaine. Le temps partiel est parfois une obligation (ou une solution, tout dépend comment on se positionne). Bref, tout est à imaginer en fonction de votre situation, de vos envies et possibilités. En ce qui me concerne, je travaille moins en terme de nombre d’heures mais je travaille plus efficacement. En effet lorsque je sais que j’ai une heure devant moi, je suis super productive. Mon cerveau sait qu’il aura qu’une heure à se donner à fond et du coup il carbure ! Pendant ce temps imparti, je coupe toutes les autres distractions (téléphone, bruit, porte fermée à clé…) Mais tout ça je vous en parle dans mon prochain article ! Allez, passons aux choses sérieuses : les idées de travail ! Des idées de travail : 1. Travail que l’on peut faire à la maison Assistante maternelle (le classique). Il faut bien sûr avoir une maison qui le permet mais cela reste une bonne solution. En fonction de vos talents ou envies : couturière, cuisinière-conserverie, artiste, créatrice de bijoux… en parallèle d’une création d’une e-boutique peut être quelque chose de vraiment sympa. Dans la même lancée il y a aussi musicienne avec des cours à son domicile et la création d’un blog (on peut donner des cours en ligne également). Des métiers sur le web : blogueuse professionnelle, e-formatrice, graphiste, web-désigner, programmatrice informatique et internet, illustratrice, documentaliste… Les chambres d’hôtes peuvent également se faire avec les enfants et ça peut être une occasion de rencontrer des gens, de s’ouvrir sur le monde. Les métiers de l’écrit :traductrice, sténo-dactilo, écrivaine, correctrice, frappe de rapports, secrétariat à domicile (télé secrétaire médicale) Enfin, si vous avez du terrain : pension pour les chevaux, garde et promenades de chiens. Il y a aussi toiletteuse canin ! 2. Travail où l’on peut emmener ses enfants Travail dans l’agriculture : maraîchage, fromagère, bergère (il existe des postes Berger-aide berger, pour une organisation en couple ou avec une autre maman solo, c’est vraiment très sympa pour les enfants !), gérante de centre équestre, élevage (à très petite échelle pour ne pas avoir toutes les grosses machines, tracteur et compagnie). Aide à la personne, femme à tout faire… avec les enfants ! En effet vous pouvez monter votre petite entreprise et vendre vos services en disant bien que vous emmenez vos enfants. Beaucoup de gens seront ravis, ça peut même vous donner un plus. Si vous êtes moins efficace avec les enfants, faites payer moins cher en le justifiant. Vos services peuvent être par exemple : aide au ménage, tenir compagnie aux personnes âgées, faire les comptes, les courses, le jardin, petits travaux de bricolage… Si vous aimez le maternage : monitrice de portage, instructrice en massage bébé (moyennant une formation qui n’est pas excessive) Doula. Alors Doula je ne savais pas si je le mettais dans cette catégorie ou dans la suivante. En effet, pendant l’accompagnement de grossesse, vous pouvez emmener vos enfants. Par contre, le jour de l’accouchement… il ne vaut mieux pas ! 3. Travail où les horaires sont très modulables Tous les métiers que vous pouvez faire à domicile en montant votre petite entreprise : coiffeuse, photographe, femme de ménage… et encore on peut imaginer pouvoir emmener ses enfants dans certains cas. Formatrice en parentalité créative (moyennant une formation qui n’est pas excessive. Si ça vous intéresse je vous invite à aller voir le site sur la parentalité créative de Catherine Dumonteil-Kremer). Professions libérales à domicile : sage femme, infirmière… Doula J’espère que ce petit article vous aura aidé. Si vous avez d’autres idées, n’oubliez pas de les partager dans les commentaires ! Conseils pour travailler à la maison avec ses enfants Acheter un ordinateur portable, voire une tablette reliée à un petit clavier Levez vous une heure avant vos enfants ou couchez vous une heure après Alternez temps de jeux, activités avec eux et temps de travail Faites un planning avec eux avec des icônes pour qu’ils voient l’enchaînement et acceptent de vous laisser du temps pour vous Gardez de temps en temps un copain ou des copains : ils jouent ensemble, plus facile de faire autre chose. Et échangez le jour d’après. S’ils y a des petits, travaillez pendant la sieste Faites la méthode ZTD, devenez plus productifs sur de courtes périodes Des jours acceptez de faire passer vos enfants avant votre travail et inversement. Une solution possible si c’est une fois de temps en temps quand rien d’autre ne mâche : dessins animés (documentaires, c’est moins culpabilisant) Partager l'article :   Tweet351Partages