Les Enfants Avenir https://les-enfants-avenir.com/ Ressources pour l'instruction en famille Sun, 27 Nov 2022 15:29:36 +0000 fr-FR hourly 1 Vous trouverez ici des conseils et des ressources dans le but de vous simplifier l'instruction en famille.<br /> Vous découvrirez également des interviews de familles pratiquant la vie sans école. Cela peut vous aider à voir comment elles s'organisent, quelques exemples pour cette vie hors sentiers.<br /> Des experts sont interviewés afin que vous profitiez de leur expérience. Les articles les plus lus sont enregistrés pour que vous puissiez les écouter partout !<br /> <br /> Vous pourrez trouer des informations dans différentes cathégories :<br /> <br /> l'instruction en famille,<br /> la vie sans école,<br /> le unschooling,<br /> l'homeschooling,<br /> l'école à la maison,<br /> les apprentissages,<br /> la pédagogie Montessori,<br /> la pédagogie Freinet,<br /> la pédagogie Charlotte Mason, <br /> les apprentissages informels, l'unschooling,<br /> la bienveillance,<br /> la parentalité positive,<br /> la parentalité créative,<br /> ...<br /> N'hésitez pas à vous rendre sur le blog pour encore plus d'astuces et de partages et pour télécharger gratuitement le kit spécial contrôle pédagogique, il vous aidera à le préparer, ou encore le livre numérique "L'instruction en famille, pourquoi pas nous ?"<br /> https://les-enfants-avenir.com Marion Billon clean episodic Marion Billon mbillon2000@yahoo.fr mbillon2000@yahoo.fr (Marion Billon) les enfants avenir Les Enfants Avenir https://les-enfants-avenir.com/wp-content/uploads/2018/12/podcast-les-enfants-avenir.jpg https://les-enfants-avenir.com 153893606 Comment organiser son année en IEF https://les-enfants-avenir.com/comment-organiser-son-annee-en-ief/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=comment-organiser-son-annee-en-ief Tue, 22 Nov 2022 20:21:34 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=10494 https://les-enfants-avenir.com/comment-organiser-son-annee-en-ief/#comments https://les-enfants-avenir.com/comment-organiser-son-annee-en-ief/feed/ 11 <p>Dans cet article, j'explique comment nous nous organisons pour cette année : pédagogies, manuels, ressources, emploi du temps, activités...</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/comment-organiser-son-annee-en-ief/">Comment organiser son année en IEF</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p> Comment organiser son année en ief ? C’est la question que l’on se pose dès la rentrée et parfois même avant. Mais savez-vous qu’il est encore temps de se le demander à n’importe quel moment de l’année ? Nous pouvons changer de pédagogie, de manuels, d’emploi du temps… dès que le besoin s’en fait ressentir.

C’est un des avantages en instruction en famille : avoir la souplesse de s’adapter à ses enfants, à son emploi du temps …

Est-ce que vous y avez déjà pensé ?

Depuis que nous avons commencé l’instruction en famille, en 2016, nous avons essayé :

  • La pédagogie Montessori,
  • Quelques principes de la pédagogie Charlotte Mason,
  • L’unschooling qui nous a comblés durant 5 ans,
  • Et maintenant un peu de formel pour convenir aux attentes de l’éducation nationale.

Effectivement nous introduisons des moments de formel pour les apprentissages des enfants, mais seulement de novembre à avril.

Pourquoi cette période ?

C’est le moment de l’année où je suis le plus disponible, le moment d’hivernage où nous sommes plus souvent à la maison.

Et puis en fait, ça suffit !

C’est trop dur de passer des apprentissages informels aux apprentissages formels, alors si vous devions faire ça toute l’année !

Les enfants progressent suffisamment dans les apprentissages institutionnels de cette façon, à raison de deux heures par jour, 4 ou 5 jours par semaine.

J’avoue que c’est vraiment dur d’imposer ça à mes enfants alors que je suis convaincue qu’ils apprennent plus en jouant, en étant motivés, en allant à leur rythme…

Mais pour l’instant je n’ai pas trouvé mieux pour assuré le coup et pouvoir continuer à zapper l’école.

Au fur et à mesure, j’aimerais introduire la pédagogie de projet et tout gérer comme ça…

Mais là, j’ai besoin de les rassurer (l’éducation nationale) et de me rassurer (je ne renverrai pas mes enfants à l’école).

Mais qu’est-ce que le formel ?

C’est les enseignements tels qu’ils sont donnés dans la plupart des écoles. 

Nous pouvons dire également les apprentissages passifs.

C’est l’enseignant qui choisit les sujets, les supports, les moments des apprentissages…

L’enfant écoute la leçon puis fait les exercices d’application…

Vous voyez le truc ? C’est ce que vous avez certainement subi toute votre scolarité.

Pour plus de précisions, j’avais écrit un article détaillé des différentes pédagogies.

Notre emploi du temps

Comme je vous le disais, nous faisons deux heures de formel le matin.

J’ai centré ces moments sur les maths et le français uniquement.

Loon qui a 7 ans ne fait pas deux heures en réalité, mais seulement une heure. Ça lui suffit amplement.

Avant de nous y mettre vraiment, pour réveiller les méninges, nous commençons par des petits rituels :

  • La date
  • La météo
  • La météo intérieure. C’est l’occasion d’avoir une minute de méditation.
  • Et suivant les envies : une petite dictée sur l’ardoise ou un petit calcul mental, la lecture d’une histoire, la découverte d’une expression, un mot de passe en anglais, une chanson…

Ensuite on se tape ces fichues deux heures : lecture, grammaire, écriture, mathématiques.

Et l’après-midi c’est plus libre. On repasse en mode unschooling, mais quand même je reste 100% dispo et je leur propose différentes choses :

  • Découverte d’un thème au départ de livre choisis à la bibliothèque. Ça peut-être comme en atelier philo, on en discute ou alors dévier en projet et pourquoi pas finir dans l’élaboration d’un petit lapbook sur le thème.
  • Un peu d’anglais avec une petite discussion puis l’utilisation de l’application Duolingo kids
  • Une création artistique
  • De la musique (guitare, piano, batterie suivant les goûts), des chansons, de la danse
  • Des expériences scientifiques
  • De la cuisine
  • La construction d’un objet en bois d’on nous avons besoin
  • Land art lors d’une ballade

Et parfois nous avons des soirées à thème :

  • Soirée jeux de société
  • Soirée cinéma
  • Soirée où je me fais servir un bon repas fait par mes enfants…

À tout ceci, nous pouvons ajouter les différentes activités extrascolaires (ce mot me fait rire pour les enfants en IEF, mais bon je crois que c’est le bon quand même !), les lectures du soir, les rencontres IEF, les vacances…

Et voilà, je n’ai encore pas vu passer la journée !

Les manuels que nous utilisons

Pour Tilouann, 10 ans : 

Mathématiques : Réussir en maths avec Montessori et la méthode Singapour

Lecture : des livres choisis à la bibliothèque. En ce moment c’est Max et Lili.

Écriture : lors des exos de grammaire ou autre ou un texte à recopier dans son cahier d’écriture. C’est moi qui fais le modèle.

Anglais : Les petits Montessori, ma méthode pour apprendre l’anglais et Duolingo kids 

Grammaire : Réussir son entrée en grammaire, cahier de l’élève et livre du maître

Pour Loon, 7 ans : 

Mathématiques : Réussir en maths avec Montessori et la méthode Singapour

Anglais : Les petits Montessori, ma méthode pour apprendre l’anglais et Duolingo kids 

Lecture : Toaki, le livre de lecture et le cahier d’entrainement

Écriture : Ma méthode d’écriture Danièle Dumont

Et j’ai commandé pour les essayer : Les cahiers Bordas : cahier de dictée, cahier pour améliorer son écriture, cahier de calcul mental, cahier pour bien écrire

Et enfin pour les traces écrites en maths et en français j’ai trouvé ça et franchement elles sont très bien faites, jolies, et tout !

Mes leçons de français

Mes leçons de maths

Les sites internet

Pour trouver des ressources, il en existe des milliers !

Et c’est le piège… on y passe des heures et au final on ne trouve rien !

Ici je vais donc vous en recommander uniquement 4. Les trois premiers sont des sites d’instits, le dernier est réalisé pour des parents en IEF.

Vous y trouverez déjà un grand nombre de ressources, de quoi vous occuper un moment !

Si des fois vous n’avez pas trouvé votre bonheur, j’en conseille d’autres ici, pour tous les niveaux.

Si cet article vous intéresse

Tout en haut, vous trouverez un podcast sur le même thème.

Et juste là 👇 la vidéo.

Et enfin il y a même une carte mentale qui reprend les éléments de cet article.

Vous avez vu, je fais attention aux différentes intelligences de mes lecteurs ! Quel est le support qui vous parle le plus ?

C’est à vous

Je suis très curieuse de connaître votre organisation.

Est-ce qu’elle a déjà changé depuis que vous l’avez mise en place ?

L’espace de commentaires vous attend !

L’article Comment organiser son année en IEF est apparu en premier sur .

]]>
Dans cet article, j'explique comment nous nous organisons pour cette année : pédagogies, manuels, ressources, emploi du temps, activités... Comment organiser son année en ief ? C’est la question que l’on se pose dès la rentrée et parfois même avant. Mais savez-vous qu’il est encore temps de se le demander à n’importe quel moment de l’année ? Nous pouvons changer de pédagogie, de manuels, d’emploi du temps… dès que le besoin s’en fait ressentir.



C’est un des avantages en instruction en famille : avoir la souplesse de s’adapter à ses enfants, à son emploi du temps …



Est-ce que vous y avez déjà pensé ?



Depuis que nous avons commencé l’instruction en famille, en 2016, nous avons essayé :




* La pédagogie Montessori,



* Quelques principes de la pédagogie Charlotte Mason,



* L’unschooling qui nous a comblés durant 5 ans,



* Et maintenant un peu de formel pour convenir aux attentes de l’éducation nationale.




Effectivement nous introduisons des moments de formel pour les apprentissages des enfants, mais seulement de novembre à avril.



Pourquoi cette période ?



C’est le moment de l’année où je suis le plus disponible, le moment d’hivernage où nous sommes plus souvent à la maison.



Et puis en fait, ça suffit !



C’est trop dur de passer des apprentissages informels aux apprentissages formels, alors si vous devions faire ça toute l’année !



Les enfants progressent suffisamment dans les apprentissages institutionnels de cette façon, à raison de deux heures par jour, 4 ou 5 jours par semaine.



J’avoue que c’est vraiment dur d’imposer ça à mes enfants alors que je suis convaincue qu’ils apprennent plus en jouant, en étant motivés, en allant à leur rythme…



Mais pour l’instant je n’ai pas trouvé mieux pour assuré le coup et pouvoir continuer à zapper l’école.



Au fur et à mesure, j’aimerais introduire la pédagogie de projet et tout gérer comme ça…



Mais là, j’ai besoin de les rassurer (l’éducation nationale) et de me rassurer (je ne renverrai pas mes enfants à l’école).







Mais qu’est-ce que le formel ?







C’est les enseignements tels qu’ils sont donnés dans la plupart des écoles. 



Nous pouvons dire également les apprentissages passifs.



C’est l’enseignant qui choisit les sujets, les supports, les moments des apprentissages…



L’enfant écoute la leçon puis fait les exercices d’application…



Vous voyez le truc ? C’est ce que vous avez certainement subi toute votre scolarité.



Pour plus de précisions, j’avais écrit un article détaillé des différentes pédagogies.







Notre emploi du temps







Comme je vous le disais, nous faisons deux heures de formel le matin.



J’ai centré ces moments sur les maths et le français uniquement.



Loon qui a 7 ans ne fait pas deux heures en réalité, mais seulement une heure. Ça lui suffit amplement.



Avant de nous y mettre vraiment, pour réveiller les méninges, nous commençons par des petits rituels :




* La date



* La météo



* La météo intérieure. C’est l’occasion d’avoir une minute de méditation.



* Et suivant les envies : une petite dictée sur l’ardoise ou un peti...]]>
Marion Billon 11:33 10494
Comment faire une chasse au trésor sans imprimante https://les-enfants-avenir.com/une-chasse-au-tresor-sans-imprimante/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=une-chasse-au-tresor-sans-imprimante Sat, 21 May 2022 11:09:18 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=4272 https://les-enfants-avenir.com/une-chasse-au-tresor-sans-imprimante/#comments https://les-enfants-avenir.com/une-chasse-au-tresor-sans-imprimante/feed/ 6 <p>Venez découvrir comment faire une chasse au trésor sans imprimante, simple et efficace !</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/une-chasse-au-tresor-sans-imprimante/">Comment faire une chasse au trésor sans imprimante</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p>

Une chasse au trésor c’est génial ! Mais une chasse au trésor sans imprimante c’est encore mieux, surtout lorsqu’on n’a pas d’imprimante 😂.

Vous avez le podcast associé à cet article juste au dessus (cliquez sur le triangle pour l’écouter ou faites un clic gauche pour le télécharger) et la vidéo tout à la fin !

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai horreur d’imprimer des documents d’apprentissage.

Pourquoi ?

La première raison c’est qu’étant nomade, je n’ai pas d’imprimante !

Et puis lorsque je me retrouve à imprimer des documents pour les enfants, ça traine, ça vieillit mal…

Je suis très mal organisée : je ne les mets jamais dans dans pochettes, dans des classeurs.

Et lorsque j’imprime, je me laisse emporter et j’imprime toutes sortes de choses en me disant que ça va être génial de faire tout ça !

En fin de compte : nous n’en utilisons qu’un quart, le reste est empilé dans un coin jusqu’à ce que ça soit périmé !

Ça vous fait ça aussi ?

Revenons aux chasses au trésor : j’aime bien organiser ça au pied levé, lorsque j’ai un peu de temps devant moi. Et là, pas d’imprimante, c’est rageant.

Car toutes les chasses au trésor que nous trouvons toutes prêtes sur le web, gratuites ou payantes, sont toutes à imprimer (comme beaucoup de ressources d’ailleurs !).

Je vais vous montrer ici comment faire une chasse au trésor sans imprimante (pas de panique, c’est trop facile 🤩)

Pourquoi une chasse au trésor ?

C’est un moyen extraordinaire pour mettre du jeu dans les apprentissages

Une histoire magique, des énigmes, un trésor : la recette miracle pour que les apprentissages donnent envie !

Bon, c’est sûr, ce n’est pas à faire tous les jours. Le côté routine enlève de la magie…

Et c’est d’actualité, quel que soit l’âge, dès 3 ans jusqu’à l’âge adulte !

Vous connaissez la chasse à la chouette d’or ? J’en parle ici, si ça vous intéresse. En tout cas, c’est pour les adultes et c’est une chasse mondiale !

Laissez-vous aller… fermez les yeux… imaginez-vous partir à la recherche d’un objet magique, magnifique plutôt, d’une extrême valeur. 

Vous savez qu’il existe, vous avez juste à résoudre les énigmes…

Ça stimule, ça émulsionne, ça titille, c’est envoutant, addictif, palpitant !

Mieux que de remplir les numéros sur une grille de loto, non ?

Et si je vous donne n’importe quelle énigme, votre cerveau se met automatiquement en mode recherche

On fait l’essai ? essayez de ne pas réfléchir à la solution de l’énigme qui suit :

« Je suis quelque chose qui t’appartient, mais que les autres utilisent plus que toi, qui suis-je ? »

Impossible, n’est-ce pas ? Même si vous savez qu’il n’y a rien à gagner. (Si vous avez la réponse, vous pouvez la donner dans les commentaires !).

Donc, les chasses au trésor, à utiliser dès que vous pouvez pour faire rêver vos enfants (tout en les instruisant 😉).

Comment faire une chasse au trésor ?

D’abord une petite histoire, pour les mettre dans l’ambiance, pour planter le décor.

Pensez simple, inventez-là, mettez le ton exagérément en la racontant. J’ai envie de dire « jouez-la ! ».

Parfois, je commence par une histoire de Taleming et j’ajoute une fin qui amène à la chasse.

Ensuite des indices.

Je me fais la trame rapidement sur une feuille.


Pour le premier lieu, je donne l’énigme par oral.

Puis dans chaque lieu, ils trouvent un nouvel indice qui les amène au lieu suivant jusqu’à une carte au trésor, le dernier indice donc, pour trouver le trésor tant convoité.

Voici les indices utilisés :

  • Indice 0, à l’oral : une charade
  • 1er indice : énigme pour trouver un lieu
  • 2e indice : un rébus
  • 3e indice : le lieu est écrit de la dernière lettre à la première
  • 4e indice : Il faut se mettre face à un miroir pour lire l’énigme
  • 5e indice : puzzle à reconstituer pour lire un lieu
  • 6e indice : additions
  • 7e indice : devinette
  • dernier indice : la carte au trésor

Pour cette étape, c’est à vous d’improviser suivant le niveau des enfants, les notions que vous avez envie d’aborder, de faire réviser…

Vous pouvez mettre autant d’indices que vous le souhaitez, faire la chasse dehors ou à l’intérieur…

Donc oui, c’est une peu moins « joli » qu’avec une imprimante, avec des dessins, des traits bien droits… mais franchement, je crois que les enfants s’en contrefichent. L’imagination est plus forte que tout…

Parlez-leur d’un monde magique et ils s’envoleront !

Durant le confinement, j’avais fait une chasse au trésor encore plus basique, leur enthousiasme n’avait pourtant pas été moindre !

C’est à vous d’organiser une chasse sans imprimante !

Je vous mets au défi de créer une chasse au trésor avec les moyens du bord dans la semaine !

Allez-vous le relever ?

Si oui, vous vous apercevrez que ce n’est pas sorcier et je vous assure que vous y reviendrez plus souvent ❤

J’ai un autre petit travail pour vous :

Avez-vous trouvé la réponse à l’indice 7 ?

Je vous la répète ici :

« la carte est là où l’on trouve des chats rigolos ».

Et aussi l’énigme énoncée plus haut, spécialement à votre attention ?

« Je suis quelque chose qui t’appartient, mais que les autres utilisent plus que toi, qui suis-je ? »

J’attends vos réponses dans les commentaires 😂

L’article Comment faire une chasse au trésor sans imprimante est apparu en premier sur .

]]>
Venez découvrir comment faire une chasse au trésor sans imprimante, simple et efficace !



Une chasse au trésor c’est génial ! Mais une chasse au trésor sans imprimante c’est encore mieux, surtout lorsqu’on n’a pas d’imprimante 😂.



Vous avez le podcast associé à cet article juste au dessus (cliquez sur le triangle pour l’écouter ou faites un clic gauche pour le télécharger) et la vidéo tout à la fin !



Je ne sais pas vous, mais moi j’ai horreur d’imprimer des documents d’apprentissage.



Pourquoi ?



La première raison c’est qu’étant nomade, je n’ai pas d’imprimante !



Et puis lorsque je me retrouve à imprimer des documents pour les enfants, ça traine, ça vieillit mal…



Je suis très mal organisée : je ne les mets jamais dans dans pochettes, dans des classeurs.



Et lorsque j’imprime, je me laisse emporter et j’imprime toutes sortes de choses en me disant que ça va être génial de faire tout ça !



En fin de compte : nous n’en utilisons qu’un quart, le reste est empilé dans un coin jusqu’à ce que ça soit périmé !



Ça vous fait ça aussi ?



Revenons aux chasses au trésor : j’aime bien organiser ça au pied levé, lorsque j’ai un peu de temps devant moi. Et là, pas d’imprimante, c’est rageant.



Car toutes les chasses au trésor que nous trouvons toutes prêtes sur le web, gratuites ou payantes, sont toutes à imprimer (comme beaucoup de ressources d’ailleurs !).



Je vais vous montrer ici comment faire une chasse au trésor sans imprimante (pas de panique, c’est trop facile 🤩)







Pourquoi une chasse au trésor ?







C’est un moyen extraordinaire pour mettre du jeu dans les apprentissages…



Une histoire magique, des énigmes, un trésor : la recette miracle pour que les apprentissages donnent envie !



Bon, c’est sûr, ce n’est pas à faire tous les jours. Le côté routine enlève de la magie…



Et c’est d’actualité, quel que soit l’âge, dès 3 ans jusqu’à l’âge adulte !



Vous connaissez la chasse à la chouette d’or ? J’en parle ici, si ça vous intéresse. En tout cas, c’est pour les adultes et c’est une chasse mondiale !







Laissez-vous aller… fermez les yeux… imaginez-vous partir à la recherche d’un objet magique, magnifique plutôt, d’une extrême valeur. 



Vous savez qu’il existe, vous avez juste à résoudre les énigmes…







Ça stimule, ça émulsionne, ça titille, c’est envoutant, addictif, palpitant !



Mieux que de remplir les numéros sur une grille de loto, non ?



Et si je vous donne n’importe quelle énigme, votre cerveau se met automatiquement en mode recherche. 



On fait l’essai ? essayez de ne pas réfléchir à la solution de l’énigme qui suit :



« Je suis quelque chose qui t’appartient, mais que les autres utilisent plus que toi, qui suis-je ? »



Impossible, n’est-ce pas ? Même si vous savez qu’il n’y a rien à gagner. (Si vous avez la réponse, vous pouvez la donner dans les commentaires !).



Donc, les chasses au trésor,]]>
Marion Billon 5:59 4272
Une page qui se tourne https://les-enfants-avenir.com/une-page-qui-se-tourne/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=une-page-qui-se-tourne Mon, 25 Apr 2022 09:35:16 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=4264 https://les-enfants-avenir.com/une-page-qui-se-tourne/#comments https://les-enfants-avenir.com/une-page-qui-se-tourne/feed/ 45 <p>Venez découvrir dans cet article mon changement de vie. C'est une page qui se tourne pour moi.</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/une-page-qui-se-tourne/">Une page qui se tourne</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p>

Une page qui se tourne… C’est une nouvelle vie qui commence pour moi…

Et par conséquent pour nous.

J’en assume les conséquences. Quoique…

C’est difficile, la culpabilité fait merveilleusement son travail : j’ai cassé la famille !

Pourtant, rien d’autre n’est possible, j’ai déjà essayé, mille fois.

La promesse de jours meilleurs se fait pour l’instant discrète, ce n’est pas encore la liberté tant attendue.

Rebondir…

Penser à autre chose…

Vivre en maman solo…

Vous m’avez souvent posé la question :

Comment faire lorsqu’on est seule ? Le travail, l’instruction en famille, la reconstruction… est-ce possible ?

Rester en instruction en famille

Tout le monde est raccord sur ce point : nous resterons en instruction en famille. La famille existera toujours, même en deux morceaux.

Ça fait maintenant un an que nous sommes nomades avec notre camping-car et notre petite caravane.

La rupture s’est faite cet hiver. Nous sommes alors restés en mouvement, nous suivant, un dans la caravane, un dans le camping-car, en alternant pour que les enfants aient toujours leur espace dans le camping-car. 

Se mettre entre parenthèses, pour les enfants, c’est possible un peu, puis c’est de plus en plus difficile.

La coupure franche est-elle possible avec des petits bouts au milieu ? Non, peut-être pas… Trouver des solutions, le mieux (ou le moins pire) pour chacun…

Depuis un mois je suis dans un mobile home sur la ferme d’une amie et j’aide pour les brebis. Nous ne séparerons plus le logis.

Besoin de me reconnecter à ce qui me fait vibrer, à qui je suis …

Il est plus simple de me demander ce que je faisais avant plutôt que qui j’étais.

Avant de nous rencontrer, j’étais bergère

Seule avec les enfants, est-ce possible ?

Voilà mon nouveau challenge !

Je serai bergère cette estive

Une fois le pas (monumental) de la séparation franchi, l’univers m’a souri.

Mes amis m’ont de nouveau entourés, ils m’ont soutenue, encouragée, prêté leurs épaules…

Le métier de berger : 10 à 12h de travail quotidien, 7 jours sur 7, durant 4 mois.

Avec des enfants ?

J’ai alors demandé à deux amies d’être mes aides-bergère. Elles ont tout de suite accepté.

Leurs enfants seront aussi de la partie (un enfant chacune !). Elles viendront chacune à mi-temps sur l’alpage.

Puis j’ai trouvé une montagne avec un double poste : bergère / aide-bergère. Et des éleveurs qui n’ont pas peur d’une organisation de mamans…

Et d’autres chiens…

Nous commençons le 15 juin, j’ai hâte !

Un métier si difficile, maman solo, en recherche de moi-même… alors que beaucoup m’ont dit d’oublier cette option, que ce n’était pas raisonnable, je me lance, je m’obstine, je m’organise.

Rebondir, avancer, ne pas sombrer…

Que va devenir le blog ?

Cette année la loi change

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé si je pouvais les accompagner dans la rédaction de leur projet éducatif.

J’ai longtemps hésité…

J’accompagne mes élèves jusqu’en juin, mais je ne me lance pas dans une nouvelle formation, un nouvel accompagnement.

Je souhaite garder du temps pour mes enfants, pour moi.

Je ne vous abandonne pas, je fais des choix.

Du 15 juin au 15 octobre, nous serons dans les alpages. Tenter cette vie sauvage en solo, avec les enfants…

Je vais partager toutes les étapes de cette nouvelle vie sur le blog, je vais donc continuer à publier, lorsque je le pourrai. En effet, la connexion est mauvaise sur l’alpage, je ne sais pas encore comment je vais pouvoir m’organiser…

Le message à passer

À travers cette expérience, ce morceau de vie, je vais pouvoir transmettre un message :

TOUT EST POSSIBLE

Instruction en famille et travail 7 jours sur 7, accompagnement des enfants, merveilleux moments avec eux, apprentissages, jeux, joie…

Vie simple, vie saine.

Avant de commencer, j’ai quelque chose à vous demander :

  • Avez-vous des questions sur ce mode de vie ?
  • Est-ce que ça vous intéresse, ça vous donne envie, ça vous donne des ailes, ça vous fait peur, ça vous révulse ?

J’attends vos réponses dans les commentaires🙏

L’article Une page qui se tourne est apparu en premier sur .

]]>
Venez découvrir dans cet article mon changement de vie. C'est une page qui se tourne pour moi.



Une page qui se tourne… C’est une nouvelle vie qui commence pour moi…



Et par conséquent pour nous.



J’en assume les conséquences. Quoique…



C’est difficile, la culpabilité fait merveilleusement son travail : j’ai cassé la famille !



Pourtant, rien d’autre n’est possible, j’ai déjà essayé, mille fois.



La promesse de jours meilleurs se fait pour l’instant discrète, ce n’est pas encore la liberté tant attendue.



Rebondir…



Penser à autre chose…



Vivre en maman solo…



Vous m’avez souvent posé la question :



Comment faire lorsqu’on est seule ? Le travail, l’instruction en famille, la reconstruction… est-ce possible ?







Rester en instruction en famille







Tout le monde est raccord sur ce point : nous resterons en instruction en famille. La famille existera toujours, même en deux morceaux.



Ça fait maintenant un an que nous sommes nomades avec notre camping-car et notre petite caravane.



La rupture s’est faite cet hiver. Nous sommes alors restés en mouvement, nous suivant, un dans la caravane, un dans le camping-car, en alternant pour que les enfants aient toujours leur espace dans le camping-car. 



Se mettre entre parenthèses, pour les enfants, c’est possible un peu, puis c’est de plus en plus difficile.



La coupure franche est-elle possible avec des petits bouts au milieu ? Non, peut-être pas… Trouver des solutions, le mieux (ou le moins pire) pour chacun…



Depuis un mois je suis dans un mobile home sur la ferme d’une amie et j’aide pour les brebis. Nous ne séparerons plus le logis.



Besoin de me reconnecter à ce qui me fait vibrer, à qui je suis …



Il est plus simple de me demander ce que je faisais avant plutôt que qui j’étais.



Avant de nous rencontrer, j’étais bergère…



Seule avec les enfants, est-ce possible ?



Voilà mon nouveau challenge !







Je serai bergère cette estive







Une fois le pas (monumental) de la séparation franchi, l’univers m’a souri.



Mes amis m’ont de nouveau entourés, ils m’ont soutenue, encouragée, prêté leurs épaules…



Le métier de berger : 10 à 12h de travail quotidien, 7 jours sur 7, durant 4 mois.



Avec des enfants ?



J’ai alors demandé à deux amies d’être mes aides-bergère. Elles ont tout de suite accepté.



Leurs enfants seront aussi de la partie (un enfant chacune !). Elles viendront chacune à mi-temps sur l’alpage.



Puis j’ai trouvé une montagne avec un double poste : bergère / aide-bergère. Et des éleveurs qui n’ont pas peur d’une organisation de mamans…



Et d’autres chiens…



Nous commençons le 15 juin, j’ai hâte !



Un métier si difficile, maman solo, en recherche de moi-même… alors que beaucoup m’ont dit d’oublier cette option, que ce n’était pas raisonnable, je me lance, je m’obstine, je m’organise.



Rebondir, avancer, ne pas sombrer…







Que va devenir le blog ?




]]>
Marion Billon 5:01 4264
Le décret lutte t-il contre le séparatisme ? https://les-enfants-avenir.com/le-decret-contre-le-separatisme/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-decret-contre-le-separatisme Tue, 22 Feb 2022 17:57:30 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=4199 https://les-enfants-avenir.com/le-decret-contre-le-separatisme/#comments https://les-enfants-avenir.com/le-decret-contre-le-separatisme/feed/ 36 <p>Dans cet article, vous en serez un peu plus sur le décret d'application de l'article 49 visant à lutter contre le séparatisme...</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/le-decret-contre-le-separatisme/">Le décret lutte t-il contre le séparatisme ?</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p>

Les décrets d’application de l’article 49 du code de l’éducation est sorti le 19 février… Est-ce qu’il permet de lutter contre le séparatisme ? Permet-il une application constitutionnelle ? Évite-t-il les discriminations ?

Je me suis plongée dans la lecture de ce décret…

Ce n’est pas de la grande littérature !

Grâce aux articles de LED’A et de l’UNIE et à la lecture de ce décret, voilà ce que je peux vous en dire pour le moment.

Reprenons les 4 motifs justifiant la demande d’autorisation d’IEF.

Une petite parenthèse : à partir de septembre 2022, la loi change

Nous devons demander l’autorisation de faire l’instruction en famille alors qu’avant une simple déclaration suffisait.

Premier motif : situation de handicap de l’enfant

Les familles devront fournir un certificat médical attestant de l’état de santé ou du handicap de l’enfant. Il sera transmis sous pli fermé au médecin de l’éducation nationale qui devra donner son avis.

Les soucis : 

  • Le délai pour obtenir un rendez-vous avec les spécialistes de santé.
  • Le respect de secret médical et du choix du médecin jugeant de la validité du certificat
  • En quoi ce motif vise à lutter contre le séparatisme ?

Deuxième motif : pratique d’activités sportives ou artistiques intensives

Cette fois-ci les familles devront fournir :

  • une attestation d’inscription auprès d’un organisme sportif ou artistique
  • La preuve que l’enfant ne peut aller à l’école en raison de la fréquentation assidue aux cours sportifs ou artistiques

Les soucis :

  • Comment obtenir ces documents  entre le 1er mars et le 31 mai de l’année scolaire précédente ?
  • Pour les parents qui décident d’entrainer eux-mêmes leur enfant, comment le prouvent-ils ?
  • En quoi cela permet-il de lutter contre le séparatisme ?

Troisième motif : itinérance en France de la famille

Attention, mesdames et messieurs, cette fois nous allons vous demander de fournir :

  • La preuve de l’impossibilité de fréquenter assidûment une école !

OK, mais comment on fait pour avoir cette preuve ? Ils sont vraiment trop forts !

En plus, cette partie du décret va à l’encontre de la loi concernant la liberté de circulation garantie pas la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Et une fois de plus :

  • comment ce point contribue à lutter contre le séparatisme ?

Quatrième motif : existence d’une situation propre à l’enfant

Ce quatrième motif pourrait convenir à la plupart des familles. Seulement les points demandés sont extrêmement restrictifs et discriminants.

Liste des documents à fournir :

  • la preuve de la disponibilité de la personne en charge de l’instruction
  • La copie du diplôme du bac ou l’équivalent
  • Une attestation sur l’honneur comme quoi l’enseignement sera fait majoritairement en langue française
  • Un projet éducatif décrivant les méthodes, les manuels, l’emploi du temps et le rythme des activités…

Les soucis soulevés avec cette liste :

  • Le fait de devoir avoir son bac pour enseigner à ses enfants est complètement injuste et discriminatoire

Si nous prenons l’exemple d’André Stern, qui n’est jamais allé à l’école et qui est pourtant conférencier, auteur, luthier, chercheur… ne pourrait pas instruire ses enfants ?

Et l’artisan, le boulanger, la personne à son compte… ?

  • Le projet éducatif va à l’encontre de la liberté de choix pédagogiques. Suivant les choix, il est impossible de donner un emploi du temps et un rythme pour chaque activité. 

Les autres abus de ces décrets

Le recours

Si l’autorisation est refusée, la famille a seulement 8 jours pour constituer un dossier pour son recours qui sera examiné par le recteur d’académie (juge et partie) !

Il devrait être d’au moins 2 mois.

Et cette mesure lutte contre le séparatisme ?

Le délai de la demande d’autorisation

Comme je vous le disais, les demandes d’autorisation doivent être déposées entre le 1er mars et le 31 mai. 

Ce qui enlève toute possibilité de déscolariser en cours d’année sauf en cas de harcèlement ou de phobie scolaire.

Et même dans ce cas-là, nous devrons fournir la preuve, délivrée par le chef d’établissement (juge et partie), que l’enfant est bien harcelé.

L’organisation administrative est donc privilégiée au détriment des enfants et de leur famille.

Encore une fois, une bonne lutte contre le séparatisme !

Qu’en pensez-vous ?

Est-ce que j’aurais loupé quelque chose ou peut-être rien compris ?

Cette loi tend à protéger les enfants et vise à éliminer le séparatisme ?

Est-ce encore possible de respecter la loi ?

Comment vous sentez-vous avec tout ça ?

Des infos transmises sur le décret

Regroupement des associations (liste ci dessous)

[EDIT 1 mars à 15h50 : mise en ligne du formulaire de demande d’autorisation]

🚸 Rentrée 2022 🚸 

Vous êtes perdus suite à la parution des décrets le 15 février ?

Nous aussi nous l’étions. Alors nous avons réfléchi à des visuels pour éclaircir tout cela.

  • Quels sont les motifs pour avoir l’autorisation d’IEF ?
  • Quand devez-vous faire la demande ?
  • Doit-on demander l’autorisation même si l’on a la dérogation ?

N’hésitez pas à partager ces trois visuels autour de vous et à vous rapprocher de vos associations.

NB : nous sommes le 1er mars, jour où nous pouvons commencer à faire les demandes d’autorisation pour la rentrée prochaine.

Les formulaires de demande d’autorisation ont été mis en ligne aujourd’hui :

pour les nouvelles familles

pour les familles avec dérogation

Plus d’informations sur le cadre légal

Auteurs :

  • Association UNIE : Union Nationale pour l’Instruction et l’Epanouissement
  • Cours Pi – L’école sur mesure
  • Félicia
  • Libres d’Apprendre et d’Instruire Autrement
  • Les Enfants d’Abord, Instruction En Famille
  • L’Ecole est la Maison
  • Liberté éducation

Attendons pour envoyer nos demandes d’autorisation

Instruction en famille (télégram)

Les formulaires sont sortis : 

Pour les familles déjà en ief : « La signature de la demande d’autorisation de plein droit par un seul des deux titulaires de l’autorité parentale est suffisante. »

Je mets ici l’idée donnée que je trouve très bonne. Ne nous précipitons pas sur la demande pour 2022. Déjà il va y avoir des élections présidentielles qui peuvent changer la donne et puis le 31 mai c’est loin. On peut tous se coordonner pour envoyer nos dossiers en même temps et leur faire prendre conscience de la bêtise de cette loi : 

Nous réitérons notre conseils d’attendre avant d’envoyer vos dossiers afin de laisser aux académies le temps de contrôles les ief de cette année et de leur prouver que les académies n’ont pas les moyens de gérer ces demandes d’autorisation dans ce laps de temps défini. Donc grève du zèle, envoyer tous vos dossiers deuxième quinzaine de mai tant que possible.

L’article Le décret lutte t-il contre le séparatisme ? est apparu en premier sur .

]]>
Dans cet article, vous en serez un peu plus sur le décret d'application de l'article 49 visant à lutter contre le séparatisme...







Les décrets d’application de l’article 49 du code de l’éducation est sorti le 19 février… Est-ce qu’il permet de lutter contre le séparatisme ? Permet-il une application constitutionnelle ? Évite-t-il les discriminations ?



Je me suis plongée dans la lecture de ce décret…



Ce n’est pas de la grande littérature !



Grâce aux articles de LED’A et de l’UNIE et à la lecture de ce décret, voilà ce que je peux vous en dire pour le moment.



Reprenons les 4 motifs justifiant la demande d’autorisation d’IEF.






Une petite parenthèse : à partir de septembre 2022, la loi change



Nous devons demander l’autorisation de faire l’instruction en famille alors qu’avant une simple déclaration suffisait.










Premier motif : situation de handicap de l’enfant







Les familles devront fournir un certificat médical attestant de l’état de santé ou du handicap de l’enfant. Il sera transmis sous pli fermé au médecin de l’éducation nationale qui devra donner son avis.



Les soucis : 



* Le délai pour obtenir un rendez-vous avec les spécialistes de santé.* Le respect de secret médical et du choix du médecin jugeant de la validité du certificat* En quoi ce motif vise à lutter contre le séparatisme ?







Deuxième motif : pratique d’activités sportives ou artistiques intensives







Cette fois-ci les familles devront fournir :



* une attestation d’inscription auprès d’un organisme sportif ou artistique* La preuve que l’enfant ne peut aller à l’école en raison de la fréquentation assidue aux cours sportifs ou artistiques



Les soucis :



* Comment obtenir ces documents  entre le 1er mars et le 31 mai de l’année scolaire précédente ?* Pour les parents qui décident d’entrainer eux-mêmes leur enfant, comment le prouvent-ils ?* En quoi cela permet-il de lutter contre le séparatisme ?







Troisième motif : itinérance en France de la famille







Attention, mesdames et messieurs, cette fois nous allons vous demander de fournir :



* La preuve de l’impossibilité de fréquenter assidûment une école !



OK, mais comment on fait pour avoir cette preuve ? Ils sont vraiment trop forts !



En plus, cette partie du décret va à l’encontre de la loi concernant la liberté de circulation garantie pas la Déclaration universelle des droits de l’homme.



Et une fois de plus :



* comment ce point contribue à lutter contre le séparatisme ?







Quatrième motif : existence d’une situation propre à l’enfant







Ce quatrième motif pourrait convenir à la plupart des familles. Seulement les points demandés sont extrêmement restrictifs et discriminants.]]>
Marion Billon 12:23 4199
4 astuces pour voyager, apprendre… en restant chez soi ! https://les-enfants-avenir.com/voyager-apprendre-en-restant-chez-soi/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=voyager-apprendre-en-restant-chez-soi Tue, 15 Feb 2022 11:58:31 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=4188 https://les-enfants-avenir.com/voyager-apprendre-en-restant-chez-soi/#comments https://les-enfants-avenir.com/voyager-apprendre-en-restant-chez-soi/feed/ 2 <p>Dans cet article, partez à la découverte de 4 astuces pour voyager, apprendre tout en restant chez soi. Une façon ludique pour apprendre en IEF.</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/voyager-apprendre-en-restant-chez-soi/">4 astuces pour voyager, apprendre… en restant chez soi !</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p>

En instruction en famille on entend souvent que le mieux pour apprendre, c’est de voyager, de découvrir une autre culture. Pourtant ce n’est pas toujours possible ou pas facile. Et si on inventait pour voyager, apprendre… en restant chez soi ?  Aller-retour tout compris en une journée !

Est-ce que vous voyagez souvent ?

Avez-vous parcouru les quatre coins du monde ?

J’ai voyagé un peu étant jeune (l’année dernière, quoi 🤣).

Maintenant, j’en ai plus envie, ou pas loin.

Pourquoi ?

Peut-être parce que ma vie me plait, je l’ai choisie, j’ai envie de la vivre…

Peut-être aussi parce que nous avons choisi de vivre simplement, sans beaucoup d’argent pour favoriser les temps passés en famille. 

C’est vrai que nous sommes nomades… Mais ça ne veut pas dire que nous voyageons !

Bref, pour tous ceux qui vivent comme nous, sans voyages au bout du monde, voici 4 astuces pour s’offrir un bon dépaysement, une bonne tranche de rigolade et une occasion d’apprendre de façon ludique.

1. Voyage : quelle est notre escale ?

La première chose à faire lorsque’on organise un voyage, c’est… ?

Choisir la destination, bien sûr !

Prenez un globe terrestre ou une carte du monde, bandez les yeux à votre enfant.

Il doit pointer au hasard votre destination pour la journée.

Alors, vous partez à la découverte de quel pays aujourd’hui ?

2. À la découverte de la culture locale

Une immersion dans la culture du pays est essentielle dès la descente de l’avion. 

Les personnes, leurs habits, leurs façons de se mouvoir, de parler vous sautent alors aux yeux !

Mais vous n’êtes pas à la mode !

Direction vos placard, vos réserves de tissus, de draps pour remédier à tout ça…

Une petite recherche sur le Net, dans un livre si vous en avez un, la découverte d’un documentaire sur le pays vous permettra de découvrir leur façon de se vêtir.

Votre mission sera alors de trouver dans vos placards de quoi vous déguiser et passer plus inaperçu dans ce nouveau pays.

Pour vous imprégner de l’ambiance, allez à la découverte des musiques locales et faites-vous une petite playlist pour la soirée (ou pour toute la journée si ça vous plait !).

Pour résumer, ce 2e point consistera à vous habiller à la mode du pays et à trouver des musiques traditionnelles ou actuelles du votre lieu d’escapade.

3. Et si on passait à table ?

Bonne ou mauvaise surprise ?

Suivant le pays, vous allez peut-être devoir partir à la chasse aux sauterelles ou même aux chats !

Un chat à la broche ça vous tente ? Celui du voisin qui vient tout le temps déterrer vos graines…😂🤣

Allez, c’était une blague !

Vous allez bien trouver quelque chose qui vous inspire et simple à réaliser.

Encore une bonne occasion de rechercher sur le net, à la bibliothèque, de confectionner un menu, une liste d’ingrédients.

Et au boulot !

On pèse, on mesure, on mélange

On écrit le menu, on met le couvert à la mode du pays…

4. Lorsqu’on voyage, on apprend quelques mots locaux

Des mots tout simples, quelques-uns seulement.

On les découvre, on s’applique à la prononciation, on s’entraîne…

« Where is Brian ?

Brian is in the kitchen ! » 

(Désolée, je ne pouvais pas m’en empêcher… je suis sûre que certains me comprendront !)

Si c’est un pays anglophone, ça va aller…

Mais la Russie, franchement si on arrive à retenir un mot, ce sera déjà chouette.

La soirée à l’autre bout du monde

Le clou du spectacle : votre soirée soigneusement préparée, orchestrée, pensée…

Une petite musique d’ambiance, une table (ou pas de table) du bout du monde, des personnes costumées (oui même vous), des odeurs inconnues le tout accompagné d’un dialecte nouveau.

Allez, passons à table ! 

Nous allons nous régaler ! (Ou pas…)

En tout cas, c’est une bonne occasion pour s’amuser. 

Et mine de rien, tout le monde peut apprendre un tas de choses !

Quelle sera votre première destination ?

L’article 4 astuces pour voyager, apprendre… en restant chez soi ! est apparu en premier sur .

]]>
Dans cet article, partez à la découverte de 4 astuces pour voyager, apprendre tout en restant chez soi. Une façon ludique pour apprendre en IEF.







En instruction en famille on entend souvent que le mieux pour apprendre, c’est de voyager, de découvrir une autre culture. Pourtant ce n’est pas toujours possible ou pas facile. Et si on inventait pour voyager, apprendre… en restant chez soi ?  Aller-retour tout compris en une journée !



Est-ce que vous voyagez souvent ?



Avez-vous parcouru les quatre coins du monde ?



J’ai voyagé un peu étant jeune (l’année dernière, quoi 🤣).



Maintenant, j’en ai plus envie, ou pas loin.



Pourquoi ?



Peut-être parce que ma vie me plait, je l’ai choisie, j’ai envie de la vivre…



Peut-être aussi parce que nous avons choisi de vivre simplement, sans beaucoup d’argent pour favoriser les temps passés en famille. 



C’est vrai que nous sommes nomades… Mais ça ne veut pas dire que nous voyageons !



Bref, pour tous ceux qui vivent comme nous, sans voyages au bout du monde, voici 4 astuces pour s’offrir un bon dépaysement, une bonne tranche de rigolade et une occasion d’apprendre de façon ludique.







1. Voyage : quelle est notre escale ?







La première chose à faire lorsque’on organise un voyage, c’est… ?



Choisir la destination, bien sûr !



Prenez un globe terrestre ou une carte du monde, bandez les yeux à votre enfant.



Il doit pointer au hasard votre destination pour la journée.



Alors, vous partez à la découverte de quel pays aujourd’hui ?







2. À la découverte de la culture locale







Une immersion dans la culture du pays est essentielle dès la descente de l’avion. 



Les personnes, leurs habits, leurs façons de se mouvoir, de parler vous sautent alors aux yeux !



Mais vous n’êtes pas à la mode !



Direction vos placard, vos réserves de tissus, de draps pour remédier à tout ça…



Une petite recherche sur le Net, dans un livre si vous en avez un, la découverte d’un documentaire sur le pays vous permettra de découvrir leur façon de se vêtir.



Votre mission sera alors de trouver dans vos placards de quoi vous déguiser et passer plus inaperçu dans ce nouveau pays.



Pour vous imprégner de l’ambiance, allez à la découverte des musiques locales et faites-vous une petite playlist pour la soirée (ou pour toute la journée si ça vous plait !).



Pour résumer, ce 2e point consistera à vous habiller à la mode du pays et à trouver des musiques traditionnelles ou actuelles du votre lieu d’escapade.







3. Et si on passait à table ?







Bonne ou mauvaise surprise ?









Vietnam ou Russie ?



Suivant le pays, vous allez peut-être devoir partir à la chasse aux sauterelles ou même aux chats !



Un chat à la broche ça vous tente ? Celui du voisin qui vient tout le temps déterrer vos graines…😂🤣



Allez, c’était une blague !



Vous allez bien trouver quelque chose qui vous inspire et simple à réaliser.



Encore une bonne occasion de rechercher 4188
Doit-on rédiger le projet éducatif pour la demande d’autorisation d’IEF maintenant ? https://les-enfants-avenir.com/projet-educatif-pour-la-demande-dautorisation-dief/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=projet-educatif-pour-la-demande-dautorisation-dief Tue, 01 Feb 2022 14:44:29 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=4165 https://les-enfants-avenir.com/projet-educatif-pour-la-demande-dautorisation-dief/#comments https://les-enfants-avenir.com/projet-educatif-pour-la-demande-dautorisation-dief/feed/ 58 <p>Dans cet article nous verrons s'il est pertinent de commencer à rédiger son projet éducatif à associer à la demande d'instruction en famille pour la rentrée 2022. Sera abordé également le fait de déclarer un enfant avant l'âge d'instruction obligatoire.</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/projet-educatif-pour-la-demande-dautorisation-dief/">Doit-on rédiger le projet éducatif pour la demande d’autorisation d’IEF maintenant ?</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p>

Vous n’êtes pas sans savoir que la loi relative à l’instruction en famille change à partir de la rentrée 2022 : les familles devront rédiger un projet éducatif pour la demande d’autorisation d’IEF (instruction en famille). Mais doit-on commencer à préparer ce projet maintenant ?

Rappel des grandes lignes de la nouvelle loi

Qu’est-ce que je suis triste d’être obligée de vous parler de ça… 

J’avoue que jusqu’au dernier moment, j’avais encore espoir que cette foutue loi ne serait jamais appliquée…

Pourtant nous y sommes, ils nous somment de demander l’autorisation d’instruire nos enfants !

Et les conditions ne sont pas des moindres.

C’est discriminant, rabaissant, séparatiste !

Pourtant ne serait-ce pas nous qui avons été traités de séparatistes ?

Demander que les parents aient le niveau BAC pour pouvoir s’occuper de leurs enfants… 

Comme si un boulanger, artisan, mécano n’avait pas les compétences pour le faire…

Sur Liberté éducation, cet article met le doigt sur plusieurs aberrations.

Bref, je ne vais pas m’attarder plus que ça, le but ici étant de vous donner des infos 😁


Les familles souhaitant commencer l’instruction en famille en septembre 2022 devront faire une demande préalable entre le 1er mars et le 31 mai 2022.

Je vous rappelle les raisons qui peuvent « justifier »🤬 cette demande : 

  • L’état de santé ou la situation de handicap de l’enfant
  • La pratique d’activités sportives ou artistiques intensives
  • L’itinérance des personnes responsables de l’enfant ou l’éloignement géographique de tou établissement scolaire public
  • L’existence d’une situation propre à l’enfant

C’est avec ce quatrième point qu’il faudra fournir un projet éducatif écrit qui devra décrire notamment les choix pédagogiques, les méthodes utilisées…

Et c’est dans ce point que les familles lambdas, sans handicape de l’enfant, sans itinérance… pourront essayer de faire valoir leurs motivations (leurs droits !).

En fait, c’est un peu la raison fourre-tout qui j’espère pourra permettre à toutes les familles d’arriver à vivre comme ils le choisissent et notamment en instruction en famille.

Que mettre dans le projet éducatif ? Quand le commencer ?

Ça vous tente de vous jeter dans la rédaction de ce projet éducatif ?

Ou plutôt ça vous stress et vous aimeriez vous en débarrasser le plus rapidement possible ?

Je comprends que la situation n’est vraiment pas simple…

En tant que parent, il y a de quoi se sentir privé, surveillé dans nos droits nos plus fondamentaux…

Et bien je vais vous conseiller de ne rien faire pour l’instant !

Jusque quand ?

Jusqu’à ce que le décret d’application de la loi soit paru.

Maintenant, ça ne devrait plus tarder.

Et pourquoi attendre ?

Tout simplement, car nous n’avons pas encore les détails, nous connaissons uniquement le projet de décret, celui dont je vous ai parlé dans le paragraphe précédent 👆

Il ne s’agit que d’un projet, on ne sait pas encore si ce décret va être exactement énoncé en ces termes.

Bref, je vous conseille d’attendre d’avoir tous les détails avant tout.

Ce serait dommage de travailler pour rien, d’avoir à remettre les nez dedans…

Et puis, j’essaierai de mettre en place des outils pour vous aider dans cette rédaction.

Donc, patience !

Ne vous préoccupez pas de ça pour l’instant ni des différents sons de cloche qui retentissent à droite, à gauche.

Peut-on déclarer avant les trois ans de l’enfant ?

Certaines familles ont des enfants qui seront en âge d’être scolarisés ou instruits en famille à la rentrée de septembre 2022 et qui tentent de déclarer leur enfant en IEF dès maintenant pour profiter du repport du régime déclaratif encore deux ans.

En effet, les familles en IEF en 2021/2022 et qui ont un rapport de contrôle pédagogique positif pourront continuer l’IEF avec une déclaration comme avant (ou avec une autorisation de droit, on ne sait pas encore) jusqu’à la rentrée de 2024.

Donc j’avoue que c’est tentant !

Je comprends qu’on puisse essayer de déclarer un enfant de deux ans en IEF pour être dans ce cas de figure.

Mais malheureusement, ça ne sera pas pris en compte

En effet, l’enfant n’a pas l’âge de l’instruction obligatoire…

Si vous décidez de déclarer, vous devrez faire votre demande d’IEF avant fin mai 2022.

DERNIERES INFORMATIONS COMMUNIQUÉES PAR LED’A : 

Début janvier le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) consulté pour avis sur ce projet de décret par le ministère de l’éducation, a rendu un avis défavorable sur les modalités de l’obtention de l’autorisation de pratiquer l’IEF pour les enfants handicapés au motif qu’il est illégal de produire un certificat selon lequel un enfant est impossible à scolariser du fait de son handicap.

Suite aux critiques du CNCPH et au passage du projet de décret devant le Conseil d’État, la parution du décret initialement prévue pour le 1er février devrait être reportée au 1er mars et la sortie du Vademecum début juin.

Le CNCPH a critiqué les agissements du gouvernement qui a présenté le projet de décret pour consultation en avouant l’avoir en fait déjà fait passer au Conseil d’État…

Le CNCPH a notamment critiqué fortement la disposition qui consistait à demander aux familles de fournir les preuves de l’impossibilité de scolariser leur enfant dans un établissement, ce qui est contraire à la constitution. 

La DGESCO a reconnu une « malfaçon rédactionnelle » et doit revoir sa copie. Néanmoins, selon la DGESCO les critères ne devraient pas bouger. 

Pour le 4ème motif, il semble que ce soit la situation propre de l’enfant et non celle de la famille qui primera. 

LED’A critique l’ensemble des dispositions relatives aux 4 motifs. Nous soutenons les positions du CNCPH mais regrettons que la demande de retrait du délai de dépôt pour les personnes handicapées ne soient pas étendue à l’ensemble des motifs. 

NB : Il semblerait que le nouveau projet rende obligatoire le passage des évaluations nationales pour les enfants en IEF. Ceci est encore incertain tant que nous n’avons pas la version définitive.

En regard du dossier transmis, les avocats pensent que le projet de décret du 9 novembre comprend suffisamment d’éléments pour pouvoir déposer un référé-suspension, c’est à dire demander de suspendre l’application de la loi en attendant que le dossier soit jugé.

Cependant, étant donné que le ministère est amené à revoir sa copie, il se peut que les choses changent en regard de la version définitive.

Êtes-vous dans ce cas ?

Est-ce que vous souhaitez commencer l’instruction en famille en septembre ?

Quel âge a votre enfant ?

Quel motif de demande d’autorisation vous concerne ?

Je vous remercie de me laisser un petit commentaire en dessous de cet article 🙏

La même chose, en vidéo

L’article Doit-on rédiger le projet éducatif pour la demande d’autorisation d’IEF maintenant ? est apparu en premier sur .

]]> Dans cet article nous verrons s'il est pertinent de commencer à rédiger son projet éducatif à associer à la demande d'instruction en famille pour la rentrée 2022. Sera abordé également le fait de déclarer un enfant avant l'âge d'instruction obligatoire.







Vous n’êtes pas sans savoir que la loi relative à l’instruction en famille change à partir de la rentrée 2022 : les familles devront rédiger un projet éducatif pour la demande d’autorisation d’IEF (instruction en famille). Mais doit-on commencer à préparer ce projet maintenant ?







Rappel des grandes lignes de la nouvelle loi







Qu’est-ce que je suis triste d’être obligée de vous parler de ça… 



J’avoue que jusqu’au dernier moment, j’avais encore espoir que cette foutue loi ne serait jamais appliquée…



Pourtant nous y sommes, ils nous somment de demander l’autorisation d’instruire nos enfants !



Et les conditions ne sont pas des moindres.



C’est discriminant, rabaissant, séparatiste !



Pourtant ne serait-ce pas nous qui avons été traités de séparatistes ?



Demander que les parents aient le niveau BAC pour pouvoir s’occuper de leurs enfants… 



Comme si un boulanger, artisan, mécano n’avait pas les compétences pour le faire…



Sur Liberté éducation, cet article met le doigt sur plusieurs aberrations.



Bref, je ne vais pas m’attarder plus que ça, le but ici étant de vous donner des infos 😁







Les familles souhaitant commencer l’instruction en famille en septembre 2022 devront faire une demande préalable entre le 1er mars et le 31 mai 2022.



Je vous rappelle les raisons qui peuvent « justifier »🤬 cette demande : 



* L’état de santé ou la situation de handicap de l’enfant* La pratique d’activités sportives ou artistiques intensives* L’itinérance des personnes responsables de l’enfant ou l’éloignement géographique de tou établissement scolaire public* L’existence d’une situation propre à l’enfant



C’est avec ce quatrième point qu’il faudra fournir un projet éducatif écrit qui devra décrire notamment les choix pédagogiques, les méthodes utilisées…



Et c’est dans ce point que les familles lambdas, sans handicape de l’enfant, sans itinérance… pourront essayer de faire valoir leurs motivations (leurs droits !).



En fait, c’est un peu la raison fourre-tout qui j’espère pourra permettre à toutes les familles d’arriver à vivre comme ils le choisissent et notamment en instruction en famille.







Que mettre dans le projet éducatif ? Quand le commencer ?







Ça vous tente de vous jeter dans la rédaction de ce projet éducatif ?



Ou plutôt ça vous stress et vous aimeriez vous en débarrasser le plus rapidement possible ?



Je comprends que la situation n’est vraiment pas simple…



En tant que parent, il y a de quoi se sentir privé, surveillé dans nos droits nos plus fondamentaux…



Et bien je vais vous conseiller de ne rien faire pour l’instant !



Jusque quand ?



Jusqu’à ce que le décret d’application de la loi soit paru.



Maintenant, ça ne devrait plus tarder.



Et pourquoi attendre ?



Tout simplement,]]>
Marion Billon 5:39 4165 Comment déscolariser ses enfants en cours d’année scolaire ? https://les-enfants-avenir.com/descolariser-ses-enfants-en-cours-d-annee/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=descolariser-ses-enfants-en-cours-d-annee Thu, 23 Dec 2021 17:39:37 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=3999 https://les-enfants-avenir.com/descolariser-ses-enfants-en-cours-d-annee/#comments https://les-enfants-avenir.com/descolariser-ses-enfants-en-cours-d-annee/feed/ 13 <p>Nous voyons ici comment déscolariser son enfant en cours d'année scolaire 2021/2022 et pourquoi le faire le plus rapidement possible.</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/descolariser-ses-enfants-en-cours-d-annee/">Comment déscolariser ses enfants en cours d’année scolaire ?</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p>

Ça y est ? Vous avez pris votre décision ? Il est alors possible de déscolariser ses enfants en cours d’année scolaire, pas besoin d’attendre la rentrée ou une quelconque autorisation, encore pour cette année.

Un tout petit mot avant de commencer :

Félicitations !

Bienvenue dans cette belle communauté !

C’est tellement bon de célébrer, chaque pas , chaque avancée.

L’énergie est décuplée, la confiance en soi également.

Quel beau cadeau à se faire…

Tiens, une idée de cadeau de Noël si vous n’en aviez pas encore : 

« Chéri, pour Noël, je t’offre une année d’IEF, même mieux : 10 années d’IEF ❤ »

Un beau cadeau pour Noël : du temps en IEF

Une année charnière pour déscolariser 

Cette année est la dernière, pour ceux qui débutent l’instruction en famille, sous le régime déclaratif.

Dès la rentrée de septembre 2022, les familles voulant se lancer dans l’aventure devront demander l’autorisation.

Un petit rappel : si vous êtes en IEF durant l’année 2021/2022 et que vous avez un rapport de contrôle positif, vous pouvez bénéficier du régime déclaratif jusqu’à la rentrée de 2024. (Un peu plus de détails ici)

La question est : jusque quand pouvons-nous déscolariser les enfants dans cette année scolaire 2021/2022 pour bénéficier du régime déclaratif ?

Mystère et boule de gomme…

Un ange passe…

Nous attendons patiemment la sortie du décret…

Normalement en février 2022 ? 

Bref, une affirmation en découle : dès que vous avez pris votre décision, que vous vous lancez dans l’IEF, n’attendez plus : déclarez l’instruction en famille !

Comment déclarer l’instruction en famille en cours d’année ?

Première chose à faire : annoncer la bonne nouvelle à vos enfants !

J’imagine que vous en aurez parlé ensemble avant, mais c’est tout de même vous qui allez orchestrer tout ça :

  • À partir de quand ?
  • De quelle façon ?
  • Avec quelle organisation ?
  • Comment allez-vous gérer votre budget…

Une fois la grosse fête terminée, vous devez envoyer deux fois le même courrier : votre courrier de déclaration.

  • Un à l’inspection académique de votre secteur
  • Un à votre mairie

Dans ce courrier, vous informez simplement que votre enfant sera instruit en famille à partir de …

Vous pouvez rajouter un petit texte de loi, du style « conformément à l’article L131.2 du code de l’éducation ».

Et voilà, rien de plus.

Vous pouvez également prévenir l’établissement scolaire de la façon dont vous le souhaitez en disant bien que les démarchent ont été effectuées auprès de l’inspection et en leur demandant un certificat de radiation.

Vous n’avez pas besoin du certificat avant de commencer l’IEF ! 

Vous avez exactement 8 jours à partir de la date de déscolarisation pour envoyer vos courriers

Par exemple, si vous commencez le premier jour des vacances de Noël, vous avez alors 8 jours au plus tard à partir de la rentrée de janvier

Mais avec ce que je vous ai dit plus haut (vous savez, le fait de déclarer le plus vite possible), je vous conseille d’envoyer les courriers demain 😁.

Postez vos déclarations demain !

Qu’est-ce que le régime déclaratif ?

C’est le simple fait de déclarer l’instruction en famille.

L’instruction est une obligation, mais pas l’école.

Nous pouvons alors choisir les modes d’instruction que nous souhaitons pour nos enfants.

Nous avons donc simplement à en informer l’inspection académique et la mairie sans demander d’autorisation, sans avoir de certificat de radiation.

Qu’est-ce que la demande d’autorisation ?

Ce sera le fait de demander à l’inspection académique l’autorisation de faire l’instruction en famille.

Nous devrions alors faire cette demande entre mars et mai de l’année précédente, accompagnée de justificatifs et d’un dossier pédagogique…

Ai-je employé le conditionnel ?

Mais pourquoi ça ?

Ça vous semble normal à vous de devoir demander l’autorisation à une institution d’instruire nos propres enfants ?

Vous avez peur ?

  • Peur de ne pas réussir ?
  • Peur de ne pas avoir assez de temps ?
  • Peur de ne pas supporter vos enfants ?
  • Peur du contrôle pédagogique ?

La peur est une émotion.

Elle peut nous éviter de se faire dévorer par un terrible lion…

Ou nous empêcher de réaliser des envies pourtant pas si dangereuses.

Demandez-vous :

« Qu’est-ce que je risque ? »

Au pire de pire des cas, le contrôle pédagogique pourrait être négatif, vous en auriez alors un second qui lui aussi pourrait être négatif, et ?

Votre enfant aura au moins profité de trois mois, six mois, un an d’une nouvelle expérience qui changera peut-être toute sa vie.

Au pire de pire de pire des cas vous ne supporteriez pas d’être avec vos enfants toute la journée ? Les portes de l’école seront toujours ouvertes.

Vous vous serez au moins donné les moyens, vous aurez essayé et vous n’aurez pas de regrets.

La vie est faite d’expériences, c’est ça qui en fait sa richesse. 

Donc, j’ai envie de vous dire « ayez peur et faites-le quand même ! ».

C’est la personne qui m’a formée pour le blog qui dit souvent cette phrase et elle s’applique dans tous les domaines.

C’est également de cette façon qu’on apprend…

Voyons comment déscolariser en cours d’année en vidéo

Un petit résumé en vidéo

Votre lettre est-elle partie ?

Ça y est, votre décision est prise ?

Votre lettre est-elle partie ?

L’espace de commentaires n’attend que votre plume 😉

L’article Comment déscolariser ses enfants en cours d’année scolaire ? est apparu en premier sur .

]]>
Nous voyons ici comment déscolariser son enfant en cours d'année scolaire 2021/2022 et pourquoi le faire le plus rapidement possible.







Ça y est ? Vous avez pris votre décision ? Il est alors possible de déscolariser ses enfants en cours d’année scolaire, pas besoin d’attendre la rentrée ou une quelconque autorisation, encore pour cette année.



Un tout petit mot avant de commencer :



Félicitations !



Bienvenue dans cette belle communauté !



C’est tellement bon de célébrer, chaque pas , chaque avancée.



L’énergie est décuplée, la confiance en soi également.



Quel beau cadeau à se faire…



Tiens, une idée de cadeau de Noël si vous n’en aviez pas encore : 



« Chéri, pour Noël, je t’offre une année d’IEF, même mieux : 10 années d’IEF ❤️ »



Un beau cadeau pour Noël : du temps en IEF







Une année charnière pour déscolariser 







Cette année est la dernière, pour ceux qui débutent l’instruction en famille, sous le régime déclaratif.



Dès la rentrée de septembre 2022, les familles voulant se lancer dans l’aventure devront demander l’autorisation.



Un petit rappel : si vous êtes en IEF durant l’année 2021/2022 et que vous avez un rapport de contrôle positif, vous pouvez bénéficier du régime déclaratif jusqu’à la rentrée de 2024. (Un peu plus de détails ici)



La question est : jusque quand pouvons-nous déscolariser les enfants dans cette année scolaire 2021/2022 pour bénéficier du régime déclaratif ?



Mystère et boule de gomme…



Un ange passe…



Nous attendons patiemment la sortie du décret…



Normalement en février 2022 ? 



Bref, une affirmation en découle : dès que vous avez pris votre décision, que vous vous lancez dans l’IEF, n’attendez plus : déclarez l’instruction en famille !







Comment déclarer l’instruction en famille en cours d’année ?







Première chose à faire : annoncer la bonne nouvelle à vos enfants !



J’imagine que vous en aurez parlé ensemble avant, mais c’est tout de même vous qui allez orchestrer tout ça :



* À partir de quand ?* De quelle façon ?* Avec quelle organisation ?* Comment allez-vous gérer votre budget…



Une fois la grosse fête terminée, vous devez envoyer deux fois le même courrier : votre courrier de déclaration.



* Un à l’inspection académique de votre secteur* Un à votre mairie



Dans ce courrier, vous informez simplement que votre enfant sera instruit en famille à partir de …



Vous pouvez rajouter un petit texte de loi, du style « conformément à l’article L131.2 du code de l’éducation ».



Et voilà, rien de plus.



Vous pouvez également prévenir l’établissement scolaire de la façon dont vous le souhaitez en disant bien que les démarchent ont été effectuées auprès de l’inspection et en leur demandant un certificat de radiation.



]]>
Marion Billon 7:25 3999
Pourquoi vivre nomades ? https://les-enfants-avenir.com/pourquoi-vivre-nomades/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=pourquoi-vivre-nomades Mon, 13 Dec 2021 13:48:35 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=3947 https://les-enfants-avenir.com/pourquoi-vivre-nomades/#comments https://les-enfants-avenir.com/pourquoi-vivre-nomades/feed/ 9 <p>Cela fait maintenant un an et demi que nous avons quitté notre maison… Vous êtes très nombreux à m’interroger, à vous intéresser à ce mode de vie. « Pourquoi vivre nomades  » et « comment ça se passe avec des enfants en IEF ? » C’est vrai qu’en plus avec cette nouvelle loi qui se profile pour la rentrée… Ça et l’envie de vivre différemment, protéger de la folie ambiante… Ça suscite de l’intérêt. Parlons-en ! Un petit podcast 👆(appuie sur la flèche du lecteur pour l’écouter ou télécharge-le), un article 👇 et une vidéo 👇👇 Pourquoi vivre nomades ? Pour vivre plus simplement, plus proche de la nature. En effet, plus l’habitat est petit, plus on vit dehors. Il y a juste à ouvrir la porte… Pas d’escaliers à descendre, pas de route devant l’habitat, dehors, tout simplement.  De plus, c’est l’occasion de se reconnecter à nos valeurs, de contribuer à construire, co-construire le monde de demain, que j’espère plus humain, plus simple, plus respectueux… Et d’un point de vue financier, c’est réellement une charge en moins : plus de loyer (ou de crédit), plus d’électricité ni d’eau… Ensuite, il y a cette loi visant à sacrément diminuer le nombre de familles en instruction en famille… Que dit cette loi ? Que nous sommes dans l’obligation, à partir de la rentrée 2022 pour les nouvelles familles en IEF, de demander l’autorisation d’instruire nos enfants. Et dans les motifs « justifiants » cette demande, il y a le nomadisme. De quoi en motiver plus d’un ! C’est aussi une ouverture sur le monde, l’occasion de rencontrer des personnes différentes, riches d’expériences, de passions inconnues. Et pas besoin d’aller bien loin ! Le lieu qui nous accueille pour cet hiver C’est dans cet esprit de ne pas aller forcément très loin que nous sommes accueillis pour l’hiver dans un chouette endroit. Une pépinière de projets. Un lieu vivant, dans lequel les personnes s’entraident, partagent, échangent. Ce matin, Loon s’est levée, est sortie et à trouvé une petite copine qui n’était pas là hier et « qui parle Pérou et français » 😂 Quant à Tilouann, il est parti papoter avec je ne sais quel adulte en train d’oeuvrer à la menuiserie, à la construction, aux plantes médicinales… ? Je ne sais pas encore où il est ! Quelle joie de les voir s’émerveiller… Hier, Tilouann m’a dit : « j’ai l’impression d’être dans un petit village, j’aime beaucoup. » Et mon coeur s’est rempli, j’ai su qu’on avait fait le bon choix… à à peine 4 heures de route de notre ancien chez nous ! Dans cet endroit magique, nous sommes en woofing, c’est-à-dire qu’ils nous accueillent en échange d’un coup de main dans différents domaines. De quoi apprendre, s’enrichir et partager.  Pourquoi sommes-nous devenus nomades ? Au départ, le grand saut a eu lieu pour partir vivre dans un projet collectif.  Nous y avons passé 4 mois puis, avec notre petite caravane, nous avons fait route vers chez des amis. Ce premier projet n’avait pas pu aboutir. En fait, nous ne sommes pas nomades dans le sens où nous ne parcourons pas des kilomètres chaque jours, non. Nous sommes nomades, car nous habitons dans des habitats mobiles : avant une caravane TRÈS rudimentaire, aujourd’hui camping-car et petite caravane. Nous pouvons bouger du jour au lendemain ou passer plusieurs mois au même endroit. Ce changement de vie, car nous avions à coeur de vivre à plusieurs, d’offrir cette qualité de vie à nos enfants, comme à nous-mêmes. Et c’est encore notre chemin… Nous avons un groupe d’amis avec lequel nous construisons une vie en oasis, mais pour l’instant aucun espace ne s’est proposé pour nous permettre de poser nos valises ensemble. Nous cherchons et en même temps nous vivons cette vie choisie. Différentes raisons nous poussent à ne pas voyager en continu : L’envie de construire notre future vie avec nos amis d’un point de vue éthique, ne pas consommer trop de carburant Rencontrer de belles énergies et prendre le temps de partager Les avantages de la vie nomade en IEF En plus de tous les points abordés plus haut,

Cela fait maintenant un an et demi que nous avons quitté notre maison… Vous êtes très nombreux à m’interroger, à vous intéresser à ce mode de vie. « Pourquoi vivre nomades  » et « comment ça se passe avec des enfants en IEF ? »

C’est vrai qu’en plus avec cette nouvelle loi qui se profile pour la rentrée…

Ça et l’envie de vivre différemment, protéger de la folie ambiante…

Ça suscite de l’intérêt.

Parlons-en !

Un petit podcast 👆(appuie sur la flèche du lecteur pour l’écouter ou télécharge-le), un article 👇 et une vidéo 👇👇

Pourquoi vivre nomades ?

Pour vivre plus simplement, plus proche de la nature.

En effet, plus l’habitat est petit, plus on vit dehors.

Il y a juste à ouvrir la porte…

Pas d’escaliers à descendre, pas de route devant l’habitat, dehors, tout simplement. 

De plus, c’est l’occasion de se reconnecter à nos valeurs, de contribuer à construire, co-construire le monde de demain, que j’espère plus humain, plus simple, plus respectueux…

Et d’un point de vue financier, c’est réellement une charge en moins : plus de loyer (ou de crédit), plus d’électricité ni d’eau…

Ensuite, il y a cette loi visant à sacrément diminuer le nombre de familles en instruction en famille…

Que dit cette loi ?

Que nous sommes dans l’obligation, à partir de la rentrée 2022 pour les nouvelles familles en IEF, de demander l’autorisation d’instruire nos enfants.

Et dans les motifs « justifiants » cette demande, il y a le nomadisme.

De quoi en motiver plus d’un !

C’est aussi une ouverture sur le monde, l’occasion de rencontrer des personnes différentes, riches d’expériences, de passions inconnues.

Et pas besoin d’aller bien loin !

Le lieu qui nous accueille pour cet hiver

C’est dans cet esprit de ne pas aller forcément très loin que nous sommes accueillis pour l’hiver dans un chouette endroit.

Une pépinière de projets.

Un lieu vivant, dans lequel les personnes s’entraident, partagent, échangent.

Ce matin, Loon s’est levée, est sortie et à trouvé une petite copine qui n’était pas là hier et « qui parle Pérou et français » 😂

Quant à Tilouann, il est parti papoter avec je ne sais quel adulte en train d’oeuvrer à la menuiserie, à la construction, aux plantes médicinales… ?

Je ne sais pas encore où il est !

Quelle joie de les voir s’émerveiller…

Hier, Tilouann m’a dit : « j’ai l’impression d’être dans un petit village, j’aime beaucoup. »

Et mon coeur s’est rempli, j’ai su qu’on avait fait le bon choix…

à à peine 4 heures de route de notre ancien chez nous !

Dans cet endroit magique, nous sommes en woofing, c’est-à-dire qu’ils nous accueillent en échange d’un coup de main dans différents domaines.

De quoi apprendre, s’enrichir et partager. 

Pourquoi sommes-nous devenus nomades ?

Nous avons retrouvé des amis au lac du Salagou

Au départ, le grand saut a eu lieu pour partir vivre dans un projet collectif

Nous y avons passé 4 mois puis, avec notre petite caravane, nous avons fait route vers chez des amis.

Ce premier projet n’avait pas pu aboutir.

En fait, nous ne sommes pas nomades dans le sens où nous ne parcourons pas des kilomètres chaque jours, non.

Nous sommes nomades, car nous habitons dans des habitats mobiles : avant une caravane TRÈS rudimentaire, aujourd’hui camping-car et petite caravane.

Nous pouvons bouger du jour au lendemain ou passer plusieurs mois au même endroit.

Ce changement de vie, car nous avions à coeur de vivre à plusieurs, d’offrir cette qualité de vie à nos enfants, comme à nous-mêmes.

Et c’est encore notre chemin…

Nous avons un groupe d’amis avec lequel nous construisons une vie en oasis, mais pour l’instant aucun espace ne s’est proposé pour nous permettre de poser nos valises ensemble.

Nous cherchons et en même temps nous vivons cette vie choisie.

Différentes raisons nous poussent à ne pas voyager en continu :

  • L’envie de construire notre future vie avec nos amis
  • d’un point de vue éthique, ne pas consommer trop de carburant
  • Rencontrer de belles énergies et prendre le temps de partager

Les avantages de la vie nomade en IEF

En plus de tous les points abordés plus haut, c’est aussi l’occasion de vivre plus simplement.

On part nécessairement avec seulement l’essentiel.

Se séparer du superflu…

Alléger nos valises et notre esprit…

Un bon coup de ménage !

Ça donne du sens au fait de ne pas gaspiller l’eau, l’électricité… 

Et pour ne pas polluer la nature avec nos produits, nos habitudes changent aussi :

Nous nous lavons les dents avec de l’argile et autres produits naturels (la recette à faire avec les enfants), les cheveux avec de l’argile rouge cette fois-ci, la vaisselle au savon de Marseille…

Toutes ces petites habitudes qui font du bien à dame nature et à nous aussi !

Le fait de vivre en famille dans un petit espace favorise encore plus le respect de chacun, le prendre soin de l’autre, de ses limites.

C’est un apprentissage enrichissant et salvateur. 

C’est à vous

Vous avez d’autres questions sur le nomadisme ? 

Posez-les-moi en dessous dans l’espace de commentaire et je ferai un nouvel article, vidéo, podcast…

Est-ce que cette vie vous tente ? Pour les vacances ou pour le long terme ?


L’article Pourquoi vivre nomades ? est apparu en premier sur .

]]>
Cela fait maintenant un an et demi que nous avons quitté notre maison… Vous êtes très nombreux à m’interroger, à vous intéresser à ce mode de vie. « Pourquoi vivre nomades  » et « comment ça se passe avec des enfants en IEF ?



Cela fait maintenant un an et demi que nous avons quitté notre maison… Vous êtes très nombreux à m’interroger, à vous intéresser à ce mode de vie. « Pourquoi vivre nomades  » et « comment ça se passe avec des enfants en IEF ? »



C’est vrai qu’en plus avec cette nouvelle loi qui se profile pour la rentrée…



Ça et l’envie de vivre différemment, protéger de la folie ambiante…



Ça suscite de l’intérêt.



Parlons-en !







Un petit podcast 👆(appuie sur la flèche du lecteur pour l’écouter ou télécharge-le), un article 👇 et une vidéo 👇👇







Pourquoi vivre nomades ?







Pour vivre plus simplement, plus proche de la nature.



En effet, plus l’habitat est petit, plus on vit dehors.



Il y a juste à ouvrir la porte…



Pas d’escaliers à descendre, pas de route devant l’habitat, dehors, tout simplement. 



De plus, c’est l’occasion de se reconnecter à nos valeurs, de contribuer à construire, co-construire le monde de demain, que j’espère plus humain, plus simple, plus respectueux…



Et d’un point de vue financier, c’est réellement une charge en moins : plus de loyer (ou de crédit), plus d’électricité ni d’eau…



Ensuite, il y a cette loi visant à sacrément diminuer le nombre de familles en instruction en famille…



Que dit cette loi ?



Que nous sommes dans l’obligation, à partir de la rentrée 2022 pour les nouvelles familles en IEF, de demander l’autorisation d’instruire nos enfants.



Et dans les motifs « justifiants » cette demande, il y a le nomadisme.



De quoi en motiver plus d’un !



C’est aussi une ouverture sur le monde, l’occasion de rencontrer des personnes différentes, riches d’expériences, de passions inconnues.



Et pas besoin d’aller bien loin !







Le lieu qui nous accueille pour cet hiver







C’est dans cet esprit de ne pas aller forcément très loin que nous sommes accueillis pour l’hiver dans un chouette endroit.



Une pépinière de projets.



Un lieu vivant, dans lequel les personnes s’entraident, partagent, échangent.



Ce matin, Loon s’est levée, est sortie et à trouvé une petite copine qui n’était pas là hier et « qui parle Pérou et français » 😂



Quant à Tilouann, il est parti papoter avec je ne sais quel adulte en train d’oeuvrer à la menuiserie, à la construction, aux plantes médicinales… ?



Je ne sais pas encore où il est !



Quelle joie de les voir s’émerveiller…



Hier, Tilouann m’a dit : « j’ai l’impression d’être dans un petit village, j’aime beaucoup. »



Et mon coeur s’est rempli, j’ai su qu’on avait fait le bon choix…



à à peine 4 heures de route de notre ancien chez nous !



Dans cet endroit magique, nous sommes en woofing, c’est-à-dire qu’ils nous accueillent en échange d’un coup de main dans différents domaines.



De quoi apprendre, s’enrichir et partager.]]>
Marion Billon 5:41 3947
Pourquoi commencer l’instruction en famille cette année ? https://les-enfants-avenir.com/pourquoi-commencer-linstruction-en-famille-cette-annee/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=pourquoi-commencer-linstruction-en-famille-cette-annee Sat, 04 Dec 2021 12:01:56 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=3932 https://les-enfants-avenir.com/pourquoi-commencer-linstruction-en-famille-cette-annee/#comments https://les-enfants-avenir.com/pourquoi-commencer-linstruction-en-famille-cette-annee/feed/ 30 <p>Cette année est une année charnière en ce qui concerne la loi et l'IEF... voici pourquoi commencer cette année !</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/pourquoi-commencer-linstruction-en-famille-cette-annee/">Pourquoi commencer l’instruction en famille cette année ?</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p>

Nous sommes dans une année charnière pour l’instruction en famille. La loi change et pas en notre faveur ! C’est pourquoi nous allons voir pourquoi commencer l’instruction en famille cette année, pour tous ceux qui ont envie de tenter l’expérience !

Juste au dessus, la version podcast de cet article ou plutôt de la vidéo disponible plus bas. Pour l’écouter, cliquez sur le triangle de lecture. Pour la télécharger, faites un clic droit ou cliquez sur télécharger.

Et pourquoi pas ?

C’est vrai que tout changement fait peur, même si la motivation est là…

On se crée, on se trouve de super bonnes excuses qui nous font repousser le moment de franchir le cap.

  •  » Nous ne gagnerons pas assez d’argent…
  • Nous sommes trop isolés…
  • J’ai peur de ne pas avoir le niveau pour enseigner à mon enfant…
  • Mon enfant ne va pas voir assez de copains…
  • Je n’ai pas le temps…
  • On se chamaille déjà assez comme ça, et si nous sommes toute la journée ensemble ?
  • … »

Et oui, toutes ces raisons sont valables, justifiées, véridiques !

Mais certaines familles sautent le pas et d’autres non, alors qu’elles en auraient envie.

Et je vous assure qu’il y en a de tous horizons : familles nombreuses, enfant unique, avec de gros revenus, sans le sou, dont les parents ont un bac +5 ou sans aucun diplôme…

Qu’est-ce qui fait la différence ?

Allez savoir, parfois pas grand-chose.

La parole de la voisine, une rencontre, un changement de pensée, une prise de conscience, un burn-out, un confinement …

Tout est une question de choix.

Je ne dirais qu’une chose à ce sujet : la vie est courte, il est important de suivre ses valeurs, de ne pas les perdre de vue.

Dans cet article et vidéo, qui sera peut-être le point de bascule de certaines familles, voyons pourquoi commencer l’instruction en famille cette année.

La loi change

Encore un coup brillant de notre gouvernement pour toujours plus de contrôle : réduire considérablement le nombre de familles en IEF.

Empêcher, contrôler…

Pour l’instant nous sommes encore sous le régime déclaratif de l’instruction en famille.

C’est-à-dire que lorsque nous choisissons ce mode d’instruction pour nos enfants, nous avons juste à le déclarer dans les 8 jours qui suivent la déscolarisation, à la mairie et à l’inspection académique.

« Nous vous informons que … ».

Et voilà, rien à demander !

Ensuite, nous aurons un contrôle pédagogique pour vérifier que l’instruction est donnée à l’enfant et que ce dernier progresse chaque année vers la maîtrise des compétences du socle commun.

Seulement à partir de septembre 2022, les nouvelles familles en IEF devront demander l’autorisation d’instruire eux-mêmes leur enfant. Je trouve ça complètement fou, pas vous ?

Bref, malheureusement, c’est comme ça (ou pas ?)…

Et comme pour le contrôle pédagogique, ce sera complètement aléatoire, suivant les académies.

En effet, en ce qui concerne le contrôle, certaines académies sont bien plus « cool » que d’autres. Tout dépend de l’inspecteur en place.

Dérogation pour les familles en IEF en 2021/2022

Les familles étant en instruction en famille cette année bénéficieront de la possibilité de continuer sous le mode déclaratif, donc sans demander d’autorisation, jusqu’à la rentrée de 2024.

Une condition cependant : que le contrôle pédagogique soit positif.

Voilà pourquoi c’est le moment d’essayer !

Et ce n’est pas trop tard…

Cette année, ils ne veulent pas faire les contrôles après avril, si j’ai bien compris, pour se laisser le temps de faire un deuxième contrôle, au cas où le premier ne serait pas positif…

Petite parenthèse : le premier contrôle de votre vie d’IEF ne peut pas être négatif, car il sert de base pour les contrôles avenirs.

Pour plus de précisions sur les modalités du contrôle, inscrivez-vous à la formation offerte en cliquant ici 😉

Pour revenir à notre sujet, si vous souhaitez vous organiser et vous lancer cette année, vous avez jusque début février, environ. 

Je pense que ça passerait également en mars, mais vaut mieux assurer le coup…

Vous pourrez ainsi tenter l’expérience sans trop de difficultés, juste la pression du contrôle pédagogique.

Seulement un mauvais moment à passer pour des moments formidables avec ses enfants, la possibilité de leur offrir un moment de vie plus confort, dans le respect de leurs besoins…

Ensuite ce ne sera pas interdit, mais compliqué !

Nous devrons certainement fournir un dossier pour nous justifier, expliquer notre légitimité selon des critères qu’ils auront choisis (dans leur intérêt, bien sûr).

Les décrets pour la mise en application de cette nouvelle loi devraient être pondus en février donc pour l’instant nous ne savons pas trop à quelle sauce nous allons être mangés.

C’est à vous

Ce qu’il vous reste à faire ?

Eh bien vous lancer, tout simplement !

Démarrez l’aventure avant février pour pouvoir continuer au moins jusqu’en 2024…

Ensuite nous nous serons organisés et la loi aura peut-être à nouveau changé 😉

Aller, dites-moi dans les commentaires si vous sautez le pas !

Et ce que vous pensez de cette loi…

L’article Pourquoi commencer l’instruction en famille cette année ? est apparu en premier sur .

]]>
Cette année est une année charnière en ce qui concerne la loi et l'IEF... voici pourquoi commencer cette année !







Nous sommes dans une année charnière pour l’instruction en famille. La loi change et pas en notre faveur ! C’est pourquoi nous allons voir pourquoi commencer l’instruction en famille cette année, pour tous ceux qui ont envie de tenter l’expérience !







Juste au dessus, la version podcast de cet article ou plutôt de la vidéo disponible plus bas. Pour l’écouter, cliquez sur le triangle de lecture. Pour la télécharger, faites un clic droit ou cliquez sur télécharger.







Et pourquoi pas ?







C’est vrai que tout changement fait peur, même si la motivation est là…



On se crée, on se trouve de super bonnes excuses qui nous font repousser le moment de franchir le cap.



*  » Nous ne gagnerons pas assez d’argent…* Nous sommes trop isolés…* J’ai peur de ne pas avoir le niveau pour enseigner à mon enfant…* Mon enfant ne va pas voir assez de copains…* Je n’ai pas le temps…* On se chamaille déjà assez comme ça, et si nous sommes toute la journée ensemble ? * … »



Et oui, toutes ces raisons sont valables, justifiées, véridiques !



Mais certaines familles sautent le pas et d’autres non, alors qu’elles en auraient envie.



Et je vous assure qu’il y en a de tous horizons : familles nombreuses, enfant unique, avec de gros revenus, sans le sou, dont les parents ont un bac +5 ou sans aucun diplôme…



Qu’est-ce qui fait la différence ?



Allez savoir, parfois pas grand-chose.



La parole de la voisine, une rencontre, un changement de pensée, une prise de conscience, un burn-out, un confinement …



Tout est une question de choix.



Je ne dirais qu’une chose à ce sujet : la vie est courte, il est important de suivre ses valeurs, de ne pas les perdre de vue.



Dans cet article et vidéo, qui sera peut-être le point de bascule de certaines familles, voyons pourquoi commencer l’instruction en famille cette année.

















La loi change







Encore un coup brillant de notre gouvernement pour toujours plus de contrôle : réduire considérablement le nombre de familles en IEF.



Empêcher, contrôler…



Pour l’instant nous sommes encore sous le régime déclaratif de l’instruction en famille.



C’est-à-dire que lorsque nous choisissons ce mode d’instruction pour nos enfants, nous avons juste à le déclarer dans les 8 jours qui suivent la déscolarisation, à la mairie et à l’inspection académique.



« Nous vous informons que … ».



Et voilà, rien à demander !



Ensuite, nous aurons un contrôle pédagogique pour vérifier que l’instruction est donnée à l’enfant et que ce dernier progresse chaque année vers la maîtrise des compétences du socle commun.



Seulement à partir de septembre 2022, les nouvelles familles en IEF devront demander l’autorisation d’instruire eux-mêmes leur enfant. Je trouve ça complètement fou, pas vous ?



Bref, malheureusement, c’est comme ça (ou pas ?)…



Et comme pour le contrôle pédagogique, ce sera complètement aléatoire, suivant les académies.



En effet, en ce qui concerne le contrôle, certaines académies sont bien plus « cool&...]]>
Marion Billon 4:56 3932
5 ateliers gratuits pour l’instruction en famille https://les-enfants-avenir.com/5-ateliers-gratuits-pour-linstruction-en-famille/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=5-ateliers-gratuits-pour-linstruction-en-famille Sat, 14 Aug 2021 14:00:42 +0000 https://les-enfants-avenir.com/?p=3653 https://les-enfants-avenir.com/5-ateliers-gratuits-pour-linstruction-en-famille/#comments https://les-enfants-avenir.com/5-ateliers-gratuits-pour-linstruction-en-famille/feed/ 2 <p>Des ateliers gratuits pour préparer son instruction en famille, du budget au contrôle pédagogique, en passant par...</p> <p>L’article <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com/5-ateliers-gratuits-pour-linstruction-en-famille/">5 ateliers gratuits pour l’instruction en famille</a> est apparu en premier sur <a rel="nofollow" href="https://les-enfants-avenir.com"></a>.</p> Des ateliers pour préparer son année d’IEF et en savoir plus sur beaucoup de sujets liés (budget, travail, prérequis, contrôle pédagogique)…

Ce sera la semaine de la rentrée, du 2 au 6 septembre, et ce sera gratuit.

Les ateliers seront les suivants :

  • 2 septembre : quel budget pour l’IEF
  • 3 septembre : Reconversion professionnelle et métiers compatibles avec l’IEF
  • 4 septembre : Les prérequis à l’IEF
  • 5 septembre : Le contrôle pédagogique
  • 6 septembre : IEF, par où commencer ?

Lien pour s’inscrire sur la liste des personnes intéressées : 

L’article 5 ateliers gratuits pour l’instruction en famille est apparu en premier sur .

]]>
Des ateliers gratuits pour préparer son instruction en famille, du budget au contrôle pédagogique, en passant par... Des ateliers pour préparer son année d’IEF et en savoir plus sur beaucoup de sujets liés (budget, travail, prérequis, contrôle pédagogique)…



Ce sera la semaine de la rentrée, du 2 au 6 septembre, et ce sera gratuit.







Les ateliers seront les suivants :







* 2 septembre : quel budget pour l’IEF* 3 septembre : Reconversion professionnelle et métiers compatibles avec l’IEF* 4 septembre : Les prérequis à l’IEF* 5 septembre : Le contrôle pédagogique* 6 septembre : IEF, par où commencer ?









Lien pour s’inscrire sur la liste des personnes intéressées : 




Je suis intéressée





]]>
Marion Billon 3:09 3653