Mon défi

Je me lance un défi : rencontrer 15 familles « non-sco » et publier une interview par semaine

Pourquoi se lancer un défi :

Jeune fille j’avais énormément de mal à considérer d’autres points de vue, à ne pas être dans le jugement. J’avais besoin d’affirmer haut et fort ce que je pensais.
Pour accompagner au mieux les familles « non-sco » il faut que je me rende compte qu’il y a autant de façons de faire que de familles.
J’ai besoin de rencontrer un maximum de familles, de les écouter, simplement, et de voir comment chacun a pu organiser sa petite vie, quelles sont les différentes façons d’appréhender les apprentissages, d’accompagner ses enfants.

En effet quand je discute avec les gens je me rends compte que j’ai tendance à vouloir les persuader que le unschooling est la bonne façon de voir les choses…mais c’est notre façon de voir, qui nous correspond, elle ne peut pas correspondre à chaque famille et à chaque enfant.
Bref j’ai besoin de me confronter à d’autres réalités et de voir que ça marche aussi !

Pourquoi avoir choisi ce défi là ?

Comme je le disais cela peut me permettre de voir différentes manières de s’organiser. Ça m’enthousiasme vraiment de découvrir le cheminement de chacun. Je pense que ça peut me donner de vraies clefs pour accompagner et aider les familles qui le désireront.

Pour mes visiteurs je pense que c’est intéressant, inspirant, motivant de voir que tous les profils de famille peuvent faire l’IEF. Ça ne se limite pas à une classe sociale ou à un type de lieu de vie… Ça ne se limite pas à ceux qui ont été « doués » à l’école (c’est souvent ce que j’entends, la peur de ne pas réussir à enseigner à ses enfants).

Nous avons participé en famille à une rencontre organisée par l’EDA (les Enfants D’Abord). Je me suis rendue compte que ce qui nous intéressait le plus à ce moment là, c’était de savoir comment les autres familles s’organisaient financièrement. Nous en étions là dans notre recherche.
Du coup je me dis que suivant là où vous en êtes, vous trouverez plus facilement des réponses à vos questions si j’interroge plusieurs familles et ainsi multiplie les exemples.

Cela permettra également de « nourrir » mon blog.

J’ai très peur de me lancer dans ce défi pour plusieurs raisons :

  • Je n’ai jamais réalisé d’interviews, je n’ai même pas encore de micro…
  • Est-ce que je dois faire des vidéos ? (mais si les gens ne veulent pas être filmés ?), des podcasts, des articles manuscrits ?… que de techniques à apprendre pour moi !
  • 30 semaines, 30 personnes, 30 lieux… cela risque de me faire beaucoup de déplacements, vais-je avoir le temps ? Avec mes deux enfants en bas âge…
  • Est-ce que je vais être capable de faire des interviews intéressantes, qui vont vous captiver, vous apporter des éléments pour votre réflexion ?

Ce que j’attends de ce challenge :

  • Découvrir et essayer de nouvelles techniques.
    Me reconnecter à mon moi profond, me mettre en position d’écoute, sans aucun jugement.
  • Faire confiance à mon intuition et me laisser guider par elle (je pensais au contenu des interviews).
    Me faire confiance, je suis capable d’apprendre de nouvelles techniques.
  • Réussir à partager mes découvertes, mes joies comme mes difficultés tout au long de ce défi.
  • Vous intéresser suffisamment pour que vous ayez envie de me suivre, de partager mes interviews !

 

Maintenant je vous donne la parole :

Dites moi dans les commentaires ce que vous aimeriez apprendre de ces interviews.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 145
    Partages

14 commentaires

  • Sarah Gascoin

    J’adore ce défi, c’est une excellente idée !! J’ai hâte de voir ça 🙂
    Même si moi je suis déjà bien renseignée sur l’IEF donc je ne sais pas ce que j’attends de plus de ces interviews… d’apprendre encore des choses que je ne connais pas 😉 !
    Bon courage à toi, ça va être chouette !

    • Marion Billon

      Merci Sarah de tes encouragements, ça fait très plaisir ! Je vais faire ces interviews dans le but de donner plusieurs exemples de vies et d’organisations possibles de familles en IEF. Du coup j’espère que ça pourra renseigner sur l’IEF certe, mais également côté coulisses j’ai envie de dire : comment les familles s’organisent financièrement ou pour avoir du temps pour soi…Est ce possible quand on est parents isolés ? Comment les familles s’organisent pour la vie sociale…
      À très vite pour le départ de ce défis ! (Je le commence début janvier)

    • Marion Billon

      Bonjour la famille ! Ce serait avec plaisir que je vous ferais participer à ce défis, si ça vous tente! Chez nous il y a la neige l’hiver , mais si vous êtes chauds on vous trouvera une place pour le bus le temps de la visite! Envois un message privé si tu veux en savoir plus…

  • Marion Rochard

    Chouette défi !
    Moi j’aimerais savoir comment les familles qui font beaucoup d’informel ont reussi à lacher prise dans les périodes où l’enfant ne veut vraiment pas entendre parler de “travail” et quels autres mot ils emploient d’ailleurs, ça me gêne de parler de travail !
    Merci de ton engagement

  • Delannoy

    Bonjour,
    Super idée, besoin d’exemples pour rassurer mon homme !
    De mon côté, à 100% pour (c’est une ancienne prof qui parle 😁).
    Et si possible, de quelques conseils pour commencer le unschooling à 14, 12 et 9 ans. Car j’ai découvert le unschooling lors de notre préparation de long voyage (11 mois) et souhaiterais poursuivre ensuite … On voit peu de personnes commencer le unschooling en cours de route… Merci beaucoup d’avance !

  • Marie

    Bonjour
    Super idée!
    Ce que j’aimerai savoir aussi c’est comment se lancer quand on a des enfants en bas âge. Perso j’en ai deux de 1 et 2 ans qui demandent beaucoup d’attention alors à côté, un peu peur de pas réussir à consacrer le temps qu’il faudrait pour mon fils de 5 ans….

    • Marion Billon

      Super ! Par contre je n’arrive pas à vous contacter, votre adresse mail doit être erronée. Peux tu m’envoyer un mail grâce au formulaire de contact que tu trouveras dans la page « contact » ?
      Merci !

  • Sophie

    Bonjour !
    Moi aussi je veux bien être “rencontrée” et vous rencontrer !
    On n’est pas trop proche, mais avec les rencontres mon peut être y arriver ??

  • Meli

    Merci beaucoup pour ces interviews riches d’enseignements et très encourageantes, ça donne envie de s’y mettre. Notre petit aura 2 ans cet été et nous ne souhaitons pas le scolariser lorsqu’il aura 3 ans. Nous l’avons retiré de chez la nounou depuis quelques semaines maintenant et nous avons vu les progrès énormes qu’il a fait à nos côtés. Ça nous a donné envie de continuer… cela chamboule toutes nos habitudes de travail du coup, mais quel plaisir de le voir évoluer à nos côtés, et que de stress en moins quand on s’affranchit des contraintes horaires 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous en avez marre d'être angoissé par le contrôle pédagogique ?