IEF

Instruction en famille : la plus grosse erreur lorsqu’on se lance

Vous galérez pour savoir comment commencer l’instruction en famille ?

« Quelle méthode pédagogique je vais utiliser ? »

« Comment on fait un emploi du temps ? »

« Où est-ce que je trouve les programmes ? »

« Qu’est-ce qu’on est obligé de faire ? »

« Cours, par correspondance, Unschooling… ?

« Où, quoi, comment pourquoi ? ! ? »

C’est vrai que ya de quoi devenir complètement dingue !

Il y a des ressources dans tous les sens, le vocabulaire des programmes est incompréhensible…

Et se poser ces questions est une grosse erreur, tout du moins au départ…

L’idée qui suit va changer votre vie :

Vous savez déjà faire

Je m’explique : 

Votre enfant, lorsqu’il nait, n’est pas fini…

Si, si, je vous assure ! Même si c’est le plus beau du monde et tout, et tout…

Et tout ça pour s’intégrer au mieux dans le monde dans lequel il voit le jour. 

Il va ainsi apprendre la langue de sa famille, de son pays, développer les compétences nécessaires à la meilleure intégration possible.

Votre enfant, avant trois ans, apprend à marcher, à parler, à communiquer.

Il expérimente, se questionne sur le monde, observe, goûte, essaie, recommence…

Tous ces apprentissages il les fait en vous observant, en vivant à vos côtés.

Ce sont des apprentissages vraiment complexes.

Pourtant aucune pédagogie, aucun programme, aucun emploi du temps n’a été mis à l’oeuvre.

Et vous ne vous êtes, pour ainsi dire, pas posé de questions…

Vous savez faire, il sait faire, naturellement.

Vous lui avez apporté votre amour, votre présence, votre soutien, tout naturellement.

Seulement, lorsqu’il a eu trois ans, on vous a dit, on vous a formaté pour que vous pensiez que plus rien n’est pareil. 

Votre enfant ne pourrait plus rien apprendre sans enseignement.

Il a alors besoin d’un professeur, mais plus de la présence de sa figure de rattachement (vous)…

Et ça, d’un coup ça paraît normal pour tout le monde ! 

C’est ce qu’on appelle l’évidence scolaire.

Finalement, si on regarde à l’échelle de l’humanité, l’école existe depuis pas si longtemps.

Pourtant les enfants, avant, étaient éduqués, s’éduquaient au contact de leur société. 

Certes, ils ne développaient pas les mêmes compétences qu’aujourd’hui, mais les besoins et les demandes n’étaient pas les mêmes. 

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Faut-il avoir de l'argent pour faire l'instruction en famille ?

Tout évolue, l’humain suit…

Tout ça pour dire que vous saviez faire et vous savez toujours faire.

Le tout est de garder confiance en vos capacités d’accompagnement, d’observation.

L’intuition… 

La confiance…

C’est la base.

Pourquoi est-ce que , subitement, aux trois ans de votre enfant, vous ne seriez plus capable de vous occuper de son éducation ?

Que vous prenniez conscience qu’un jour votre enfant ait besoin d’enseignements plus structurés, c’est possible.

Vous pourrez alors combler ce besoin en choisissant quelque chose d’adapter à sa façon de fonctionner, car vous vous serez fait confiance et vous aurez été dans l’observation.

Vous aurez pris le temps…

Peut-être même que vous prendrez une idée par-ci, une idée par là… parce que ça fonctionne bien…

Et finalement, vous aurez inventé VOTRE instruction en famille, sans même vous en rendre compte.

Nous avons perdu notre côté intuitif, nous intellectualisons beaucoup notre quotidien.

C’est par l’intellectualisation que nous pourrons renouer avec notre intuition.

Pour arriver à cette conclusion, j’ai lu, énormément…

J’ai expérimenté, observé, essayé, recommencé…

Comme un enfant.

Aujourd’hui, si vous souhaitez bénéficier d’outils pour mettre en place votre vie sans école en confiance, vous pouvez cliquer ici.

Juste un petit coup de pouce…

Des outils pour observer, prendre confiance et enfin réussir à choisir une pratique qui vous corresponde, à vous et à votre famille…

Finalement, toutes les questions que j’ai énoncées au début de ce mail, les questions que vous vous posiez peut-être, ne sont pas les questions à se demander en commençant l’ief.

Prendre le temps de se faire confiance…

Quel beau cadeau !

C’est à vous

Quelle chose votre enfant a t’il appris naturellement, entouré de votre présence bienveillante ?

J’attends vos réponses dans les commentaires 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *