IEF,  organisation,  unschooling

Comment je prépare notre contrôle pédagogique

Ça y est, la date du contrôle pédagogique est tombée. J’ai trois semaines pour le préparer. Je vous propose de partager ici la lettre que j’envoie pour expliquer notre pratique ainsi que le livret de compétences que j’apporte le jour du contrôle.

Je vous rappelle que nous sommes en unschooling. Tilouann a sept ans, ne sait pas lire et n’est “vraiment pas scolaire”, si on peut dire. De plus, il serait à haut potentiel avec une déficience (il n’a pas de mémoire de travail).

J’ai choisi de ne pas parler de ses particularités, car le bilan n’est pas encore posé avec exactitude.

Vous verrez, je ne mets pas l’accent sur nos valeurs, mais sur le fait que notre pratique permet à Tilouann de recevoir une instruction de qualité qui lui permettra de faire ce qu’il veut de son avenir.

Bon, je vous laisse découvrir tout ça et j’espère que ça vous inspirera !

LA LETTRE PRÉALABLE AU CONTRÔLE PÉDAGOGIQUE

Notre cheminement

Notre fils, Tilouann, a été à l’école, en petite section. Nous souhaitions déjà faire l’instruction en famille, mais il désirait aller à l’école. Nous lui avons laissé le choix. 

Suite à cette année scolaire, il a voulu rester avec nous et arrêter d’aller à l’école. En effet, il avait besoin de partager la vie de sa famille et il désirait être plus souvent à l’extérieur.

Ayant suivi une formation Montessori, j’ai ressorti tout mon matériel. Le fait d’être à la maison m’a fait voir les limites de cette méthode : la plupart des ateliers permettaient de travailler des compétences que l’enfant pouvait travailler « naturellement » au contact du concret, de la vie quotidienne.

Tout en laissant les ateliers à disposition, je l’ai invité à participer à la préparation des repas, à mettre les choses dans le lave-vaisselle, à venir faire le jardin avec moi, à s’occuper des animaux… Nous avons la possibilité de lui laisser le temps d’apprendre de chaque situation, comme s’habiller seul, marcher, observer cet insecte ou cette fleur…

Et puis, petit à petit, je me suis aperçue qu’il était capable de retenir énormément de choses sur les sujets qui le passionnaient. L’espace, l’infini, les dinosaures et leur disparition… J’ai alors voulu suivre ces élans d’apprentissage, le nourrir de ce qu’il demandait.

Aujourd’hui, nous essayons de fournir un cadre riche et stimulant, favorable aux apprentissages. À l’intérieur de ce cadre, nous le laissons libre d’apprendre en fonction de ses intérêts. 

Nous répondons à ses demandes, ses questionnements.

Nous élaborons parfois des projets autour de ses envies et motivations. Je crée des activités dans sa zone proximale de développement en prenant garde toutefois à ne pas le mettre trop en difficulté.

En effet Tilouann est très exigeant envers lui-même, par conséquent, si je lui demande quelque chose de trop difficile, il va tout de suite reculer, refuser d’essayer. Alors que si nous sommes dans la créativité, la motivation grâce à l’intérêt porté au sujet, il va, de lui même, apprendre, se nourrir de la situation et en tirer beaucoup de satisfaction et de joie.

J’avoue que je l’ai forcé un peu pour le déclic lecture. Il a compris le principe de la combinatoire. Cependant, ce n’est pas encore le moment pour lui d’entrer réellement dans la lecture. Je souhaite attendre ce moment pour qu’il y rentre avec joie. Maintenant qu’il a les clés en main, je guette le moment où l’envie pointera le bout de son nez ! 

Par rapport au contrôle pédagogique

Je pense en effet que la motivation est la clé des apprentissages réussis. Ça, et le fait de répondre à ses besoins physiologiques. Tilouann est un enfant très sensible qui a besoin d’être en sécurité affective pour s’ouvrir au monde et s’intégrer au mieux dans la société qui l’entoure. Il est très à l’aise avec la communication, comprend énormément de choses par rapport à son âge et va très facilement vers les autres pour lier connaissance. Cependant, lorsqu’il ne se sent pas en sécurité, il se ferme comme une huitre et de grosses angoisses l’empêchent d’être heureux et disponible.

C’est pour cette raison que nous ne l’évaluons pas et que nous ne souhaitons pas qu’il le soit. Il n’est absolument pas à l’aise avec l’écrit alors que l’oral est son point fort. Il prend énormément plaisir à échanger avec l’adulte. C’est pour cette raison, pour son bien être, que nous souhaitons que l’entretien avec Tilouann ait lieu à l’oral. 

Je souhaite réellement que ce contrôle lui soit profitable et constructif, et par conséquent le soit pour nous, parents instructeurs, également. Il n’a, pour l’instant aucune appréhension à aller à ce contrôle. 

Notre projet pédagogique

L’instruction que nous donnons à Tilouann vise son épanouissement afin qu’il trouve sa place au sein de notre société. Nous avons fait le choix de nous ouvrir un maximum au monde qui nous entoure, de prendre soin de nous, des autres et de notre environnement.

Dès qu’il manifeste un intérêt pour quelque chose, nous l’aidons à faire des recherches. Nous allons à la bibliothèque, cherchons des ouvrages en lien avec le sujet. Ensuite, nous cherchons des acteurs locaux compétents dans le domaine.

Pour prendre un exemple, il est passionné de pierres. Nous l’avons aidé à trouver des ouvrages sur le sujet. Ensuite, nous l’avons emmené à la maison de la géologie. Lorsque nous sommes en montagne, nous observons, ramassons, essayons de trouver le nom de la pierre ramassée. Il s’est procuré un quartz, oeil-de-tigre… auprès de personnes connaissant les pierres. Il s’est fait une petite collection, connait les noms de ses pierres.

Je crois que cette passion est née en rencontrant un monsieur qui soignait les verrues avec un quartz. 

Grâce à cet intérêt, il a pu développer énormément d’apprentissages transversaux. C’est de cette façon que nous souhaitons que notre fils apprenne : par passion, grâce à l’élan vital d’apprendre qu’il a naturellement. Nous souhaitons l’aider à conserver cette petite flamme motrice, qui le pousse à découvrir, expérimenter. 

Jean Pierre Lepri (ancien Inspecteur de l’Éducation nationale) : « L’enfant apprend spontanément, car apprendre fait partie de sa nature. »

Ainsi, ça lui permettra, en fonction de sa personnalité et de ses prédispositions, de se construire au sein de la société dans laquelle il grandit.

De cette façon, il pourra, en fonction de ses besoins, poursuivre des études choisies en conscience, construire son avenir personnel et professionnel et devenir un citoyen responsable et autonome.

Les apprentissages de Tilouann

Le fait d’avoir choisi l’instruction en famille, permet un accompagnement individuel, en respectant le rythme de l’enfant, ses particularités et ainsi de suivre ses intérêts. La souplesse de cette organisation familiale permet de garder du sens et de la cohérence dans les apprentissages. En effet, ils sont souvent reliés à une situation. Par exemple, les parkings souterrains nous ont permis de voir les nombres négatifs dans l’ascenseur qui nous emporte sous terre. Ça prend tout son sens, ça n’a plus rien d’abstrait.

La vie est riche d’apprentissages. Le fait d’être tous les jours au contact de situations riches et variées, de vivre, de se déplacer, de rencontrer, de discuter, d’expliquer, d’expérimenter… favorise un enseignement par la pratique, ayant du sens.

Nous avons la chance de pouvoir offrir ça à nos enfants, nous leur offrons notre temps et notre disponibilité. Ainsi ils pourront non seulement développer les compétences décrites en annexe du décret n°2006-830 du 11 juillet 2006 et également d’autres compétences, en fonction de leurs prédispositions et de leur personnalité. Nous ne souhaitons pas prioriser les apprentissages et pouvoir faire confiance à notre enfant est primordial pour nous.

Tilouann apprend donc par imprégnation. Cependant le formel n’est pas totalement exclu de notre pratique. En effet, si ça a du sens et que ça s’inscrit dans un projet, cela reste un outil intéressant. J’ai eu recours au formel pour qu’il ait le déclic lecture. J’ai utilisé la méthode des alphas et j’en ai fait une présentation en sept jours. Je souhaitais qu’il ait cet outil de disponible pour qu’il ne soit pas gêné pour d’autres apprentissages. Lorsqu’il a voulu faire du ski, il a eu six cours avec un moniteur pour qu’il soit à l’aise par la suite. Ça a été une demande de sa part et maintenant il souhaite continuer cet apprentissage par la pratique.

En mathématiques, il a commencé à voir la succession des nombres en cuisine, sur la balance numérique. Je lui disais « il nous faut 100 grammes de farine. Sur la balance, tu dois voir marquer 100. » Et je lui laissais le temps qu’il fallait avec le paquet de farine à en enlever, en rajouter, jusqu’à ce qu’il voit le nombre voulu. Maintenant, nous parlons doucement de dizaines, centaines, unités au fur et à mesure que nous croisons les nombres. Il demande souvent les âges des gens qu’il rencontre et sur le frigo il remplit un carré de 100 avec ces nombres. Bref, nous laissons les notions se construire naturellement et essayons de multiplier les occasions porteuses de sens.

Des apprentissages sans récompenses ni sanctions

Nous souhaitons que notre enfant soit capable d’apprécier son travail par lui-même. Nous ne lui disons pas « c’est bien » ou « ce n’est pas réussi ». Par exemple, pour l’écriture, il sait parfaitement si sa production est conforme au modèle ou pas. La preuve en est que lorsque ce n’est pas conforme, il ne souhaite pas conserver les pages. Il est, comme je le disais plus haut, très exigeant envers lui-même.

Nous ne souhaitons donc pas qu’il soit évalué et noté. À la maison, nous nous abstenons de tout commentaire négatif lorsqu’il fait quelque chose. C’est un enfant très sensible qui est capable de repousser de plusieurs mois un travail s’il pense (suite à une remarque de la part d’un adulte) qu’il n’est pas doué !

Pour vous donner un exemple concret, un jour sa maîtresse de maternelle m’a dit, devant lui, qu’il n’était pas habile au coloriage. Il n’a plus voulu colorier pendant plus de deux ans. 

De plus, toutes les études en sciences de l’éducation (Philippe Mérieu, Philippe Perrenoud, les études des systèmes nordiques sans notations avant 14 ans, bien placées dans les études internationales de type PISA) montrent l’inefficacité de la notation et donc l’inutilité du stress généré, stress qui empêche les apprentissages.

Tilouann n’a donc pas l’habitude de restituer des connaissances sous demande. Il connait des choses pour lui-même et il est possible que le fait de répondre à une question sortie de son contexte n’ait pas de sens pour lui.

Je ne suis pas contre qu’il soit « interrogé » dans le sens où j’ai conscience que le contrôle pédagogique doit s’appuyer sur quelque chose. Je pense juste que ça peut être plus fructueux dans une relation d’échange que dans une relation verticale. La loi nous autorise à faire les choses dans l’ordre que nous souhaitons, à condition que l’enfant ait acquis les compétences du socle commun pour ses seize ans. C’est pourquoi je ne souhaite pas que Tilouann se perçoive comme en avance ou en retard.

Afin que vous appréciiez la qualité d’instruction que Tilouann reçoit, j’ai rempli le livret de compétences du socle commun avec les activités pratiquées. Ce n’est pas évident de rendre compte de tous les apprentissages, car dans la vie courante, Tilouann apprend continuellement et de chaque situation. Il est impossible de tout lister.

J’espère cependant que ça nous fournira une base de discussion pour l’entretien lors du contrôle pédagogique.

LE LIVRET DE SUIVI

Je vous laisse le consulter en cliquant sur ce lien : livret de suivi pour mac

livret de suivi pour PC

Il est au format modifiable, je vous laisse en faire bon usage. Merci de respecter mon travail et notre intimité, je le partage dans un soucis d’entre-aide.

Le document modifiable vierge vient de l’association UNIE, c’est le contenu qui est personnel. Je le partage car je pense que ça peut vous aider à décrypter le vocabulaire des items.

C’est à vous

Si ça vous a été utile, n’oubliez pas de cliquer sur j’aime et de partager cet article.

Pour plus d’aide à la réalisation de votre propre dossier pour préparer le contrôle pédagogique, téléchargez gratuitement le kit spécial contrôle pédagogique.

Vous pouvez également partager votre travail dans les commentaires, je suis sûre que ça aidera beaucoup de monde.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *