Comment monter un projet à partir de l'intérêt de nos enfants
apprentissages,  IEF,  partage d'idées

Comment faire un projet (autour de la lune), en suivant l’intérêt de ses enfants ?

À la maison, les projets naissent de l’intérêt des enfants. Lorsque je vois qu’un sujet les interpelle, qu’ils ont envie d’en savoir plus, j’essaie de réagir et de nourrir cet intérêt. Je propose, ou bien c’est eux qui me disent qu’ils aimeraient faire ça ou ça.

Lorsque je leur demande s’ils aimeraient faire telle chose, je respecte, dans la mesure du possible, leur réponse. En effet, vu qu’ils sont deux et à quatre ans d’écart, il n’est pas toujours facile de contenter tout le monde. Du coup, je prends le parti de suivre celui qui a envie.

Pour illustrer notre démarche, je vais vous parler de la lune, ou plutôt comment est né un projet et surtout de quelle façon nous avons accompagné un intérêt.

Avant de commencer, vous pouvez lire cet article qui peut vous aider à monter un projet autour de n’importe quel sujet : Comment monter un projet éducatif pour son enfant ?

Le départ du projet

Un soir avant de dormir, comme tous les soirs, d’ailleurs, j’ai lu un album que Loon avait choisi : Les Chats sont Fous les Nuits de Lune, de Hans Silvester.

Les chats sont fous les nuits de lune

Cet album est composé de deux parties. La première, d’une seule page, fournit certaines explications « sérieuses » sur la Terre, la Lune, le Soleil. La deuxième est une histoire illustrée sur les chats les nuits de lune, très poétique.

Dans la première partie, il y a cette phrase : « Il (le soleil) éclaire à la fois la Lune et la Terre. Quand la Terre est entre le Soleil et la Lune, on peut observer son ombre ronde sur la lune. »

Et lorsque je l’ai lue, mon fils s’est exclamé : « ah, mais c’est pour ça que la lune n’a pas toujours la même forme ! En fait, on voit le dessin de la Terre dessus ! ». Il était vraiment très content de sa découverte

Bon, pour la forme de la lune, nous sommes bien d’accord que ce n’est pas l’ombre de la Terre qui intervient. Mais je ne me sentais pas de le casser dans son enthousiasme. Du coup, je me suis dit qu’il serait intéressant de continuer sur cette lancée et de découvrir notre satellite et ses mystères.

Je lui ai juste dit « Je vois que ce sujet t’intéresse vraiment et même si ta remarque n’est pas tout à fait exacte, nous pouvons nous mettre dans la peau de chercheurs et observer la lune, trouver des réponses à nos questions, qu’en penses-tu ? »

La première idée

Je lui ai proposé d’observer le dessin de la lune chaque jour (ou chaque nuit) et de le dessiner sur un petit carnet. Il m’a alors proposé de fabriquer ce carnet (il adore faire des petits livres en cousant les pages ou en les agrafant). J’ai émis l’idée de faire un accordéon, comme ça en le dépliant, on pourrait observer tous les dessins de la lune les uns à la suite des autres.

OK, c’était validé !

Voici ce qu’on a fait pour la réalisation : nous avons découpé des bandes de 5 cm de large que nous avons collées les unes à la suite des autres, puis nous avons plié cette grande bande tous les 5 cm afin d’obtenir un accordéon de 29 mini-pages (28 pour dessiner la lune et une pour la couverture). Il a ensuite fait la page de décoration et voilà, tout était prêt !

Le projet autour de la lune né de l'intérêt des enfants

Compétences travaillées

Bon alors OK, nous sommes en unschooling et notre seul but est de nourrir la soif d’apprendre de nos enfants. Malgré tout, nous sommes contraints à un contrôle pédagogique par an durant lequel nous devons justifier une instruction. C’est pourquoi je vais essayer de lister les compétences travaillées durant ce projet, même si nous ne le faisons pas pour ça. Et oui, les apprentissages informels permettent d’acquérir toutes sortes de compétences et même des compétences scolaires ! 

Donc voici quelques compétences travaillées grâce à la réalisation de ce petit livret :

  • Utilisation de la règle pour tracer droit, faire des reports de longueur, mesurer.
  • Utilisation de la notion de parallèles.
  • Respecter des égalités de longueur.
  • Effectuer un pliage
  • Reproduction en dessin d’un élément réel
  • Observation d’un phénomène naturel : les phases de la lune et réalisation d’expériences permettant sa compréhension
Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  3 recettes pour travailler !

Et si on parle en termes de compétences de cycles (cycle 2) :

  • Comprendre et utiliser des nombres entiers pour dénombrer, ordonner, repérer, comparer. (il faut faire 29 carrés)
  • Nommer, lire, écrire, représenter des nombres entiers (lorsqu’il écrit la date d’observation)
  • Résoudre des problèmes en utilisant des nombres entiers et le calcul (il nous faut 29 carrés, tu en as fait dix, combien t’en reste-t-il à faire ? Du coup, tu dois découper combien de bandes encore vu qu’on peut faire 5 carrés par bande ?)
  • Calculer avec des nombres entiers.
  • Comparer, estimer, mesurer des longueurs, des masses, des contenances, des durées.
  • Utiliser le lexique, les unités, les instruments de mesures spécifiques de ces grandeurs.
  • Reconnaitre et utiliser les notions d’alignement, d’angle droit, d’égalité de longueurs, de milieu, de symétrie.
  • Copier ou transcrire, dans une écriture lisible, un texte d’une dizaine de lignes en respectant la ponctuation, l’orthographe et en soignant la présentation. (On va vers cette compétence)

Compétences de cycle 3

  • Observer et décrire différents types de mouvements. (mouvement circulaire de la lune autour de la terre et de la terre autour du soleil)
  • Situer la Terre dans le système solaire  et caractériser les conditions de la vie terrestre. (C’est un début)

La deuxième idée

À 3/4 d’heures de chez nous, nous avons « La Maison Du Soleil » qui propose une activité carte du ciel. J’ai proposé aux enfants d’aller à la visite de la maison et de faire l’activité ensuite. Ils étaient tous les deux enthousiastes. Nous en avons profité pour inviter tous les copains IEF, c’était une chouette opportunité pour se retrouver… Au final, nous étions 4 adultes, et 7 enfants.

Pour la petite histoire, à Saint-Véran (la commune dans laquelle se trouve la maison du soleil, à 2040m d’altitude) se trouve un observatoire absolument fabuleux. Il est à 2932m et il est réputé comme étant le meilleur site astronomique d’Europe.

Et en ce qui concerne la maison du soleil, une visite guidée est proposée en début d’après-midi. Elle est absolument géniale. Grands comme petits, nous avons appris énormément de choses, chacun suivant nos âges et/ou envies. C’est vrai qu’à partir du soleil, nous pouvons parler de tout : le système solaire, les planètes, les étoiles, le cycle de l’eau, la lumière, la vie… La personne qui nous a fait la visite a été vraiment géniale. Nous avons vu des instruments étonnants, des représentations du système solaire, des photos magiques de l’espace et tellement de choses encore !

Les enfants pouvaient toucher à tout, manipuler, poser des questions (et nous aussi d’ailleurs !). Même Loon, 4 ans, a réussi à y trouver son compte. Et quand c’était un peu long, elle jouait avec son copain Lulu sans que personne ne soit exaspéré ! 

Bref, un très bon moment partagé tous ensemble, qui nous a donné envie d’élargir le sujet.

Nous avons également parlé de la lune, puisque c’était elle qui nous avait amenés jusqu’ici…

Après la visite, nous avons confectionné une carte du ciel et des constellations et nous avons appris à nous en servir.

Grâce à notre carte du ciel, nous allons pouvoir observer les étoiles, chercher le nord, utiliser donc la boussole, nous coucher dans l’herbe pour ce moment privilégié, après avoir dessiné notre lune…

Compétences travaillées

Cycle 1

  • Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre.
  • Questionner.
  • Réaliser des compositions plastiques, seul ou en petit groupe, en choisissant et combinant des matériaux, en réinvestissant des techniques et des procédés.
  • Reconnaître quelques solides (cube, pyramide, boule, cylindre). (ici, c’est pour la boule, nous n’avons pas encore trouvé de planètes cubiques)

Cycle 2

  • Conserver une attention soutenue lors de situations d’écoute ou d’interactions et manifester, si besoin et à bon escient, son incompréhension.
  • Participer avec pertinence à un échange (questionner, répondre à une interpellation, exprimer un accord ou un désaccord, apporter un complément…)
  • (Se) repérer et (se) déplacer en utilisant des repères et des représentations.
  • Identifier les trois états de la matière et observer des changements d’état.
  • Se repérer dans l’espace et le représenter (là pour le coup c’est un espace…grandiose !)
  • Repérer et situer quelques évènements dans un temps long. (depuis l’apparition du soleil, ça commence à faire)

Cycle 3

  • Interagir de façon constructive dans un groupe pour confronter des réactions ou des points de vue.
  • (Se) repérer et (se) déplacer en utilisant des repères et des représentations.
  • Reconnaitre et utiliser quelques relations géométriques (notions d’alignement, d’appartenance, de perpendicularité, de parallélisme, d’égalité de longueurs, d’égalité d’angle de distance entre deux points, de symétrie, d’agrandissement et de réduction).
  • Observer et décrire différents types de mouvements.
  • Décrire les états et la constitution de la matière à l’échelle macroscopique. 
  • Identifier différentes sources d’énergie
  • Situer la Terre dans le système solaire  et caractériser les conditions de la vie terrestre.

Cycle 4

  • comprendre et interpréter des discours oraux élaborés (récit, exposé magistral, émission documentaire, journal d’information, etc.)
  • Construire le sentiment d’appartenance à la collectivité
  • Décrire la constitution et les états de la matière
  • Décrire l’organisation de la matière dans l’Univers
  • Caractériser un mouvement.
Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  3 bricolages à faire avec les enfants pour comprendre le temps qui passe

La troisième idée

Je leur ai proposé de leur lire des poèmes sur la lune que j’ai trouvés sur le NET et ils se sont laissés tenter. 

Dans cet article, je ne vous parle que des propositions adoptées, ne croyez surtout pas qu’ils disent oui à tout, loin de là ! Ça permet de voir comment, sans trop s’en rendre compte, on « monte » un projet à partir des intérêts de nos enfants, en respectant leurs envies et leur rythme.

Du coup, nous en étions aux poèmes. Me voilà avec quatre poèmes différents :

  1. La lune et le soleil, Jean Luc Moreau
  2. Bain de soleil de Jacques Prévert
  3. Le rêve de la lune, Marie Botturi
  4. Une à une, Florence Faucompré

Vous pourrez les trouver illustrés ici : poèmes sur les astres

Ils ont vraiment aimé écouter, Loon m’a demandé de les relire plusieurs fois. Tilouann commençait à finir mes phrases. Du coup, je leur ai proposé un petit jeu.

Nous avons choisi un poème (Bain de soleil). Après une lecture, je devais essayer de le réciter pour voir ce dont je me souvenais. Puis c’était le tour de Tilouann, après une nouvelle lecture. Loon ne voulait pas participer.

Et bien, je vous le dis, je n’ai pas été la première à le dire sans erreurs, c’est mon Loulou qui s’en souvenait dès son deuxième essai ! 

Je tiens à préciser que nous n’avons jamais fait ça auparavant et qu’il est TDA… soi-disant incapable de se concentrer, hihi ! 

Le sujet lui plait vraiment et il est très sensible aux jolis mots, il a tout de suite voulu essayer ce petit « exercice » et le fait de se souvenir du texte lui a semblé tout à fait normal. Perso, ça m’a vraiment impressionnée, mais je n’ai rien dit, j’ai juste savouré.

Je leur ai donné les textes imprimés, Loon a colorié et Tilouann a accroché « bain de soleil » à côté de sa table, dans son espace. 

Compétences travaillées

Cycle 1

  • Comprendre des textes lus par l’adulte.
  • Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.

Cycle 2

  • Conserver une attention soutenue lors de situations d’écoute ou d’interactions et manifester, si besoin et à bon escient, son incompréhension.

La quatrième idée

J’ai fait quelques recherches pour trouver des documentaires permettant de bien appréhender le phénomène des phases de la lune et de mieux connaitre notre satellite.

Voici ce que j’ai trouvé :

  • C’est pas sorcier : La lune, les éclipses.
  • L’esprit sorcier : Pourquoi voit-on toujours la même face de la lune ? Malgré le titre, ce documentaire donne énormément d’informations sur la lune.
  • La lune et nous, un documentaire Arte : Il est un peu compliqué, mais vraiment très intéressant et complet. Le fait que ce soit des dessins est peut-être moins intéressant.
  • Réseau  Canopé : La lune, satellite de la Terre, La révolution de la lune autour de la Terre, Les phases de la Lune, Les éclipses de Lune. C’est très bien fait pour les plus petits.

Et pour les parents (et les enfants s’ils le souhaitent) j’ai trouvé ce documentaire très bien fait, j’ai appris plein de choses en tout cas ! (que j’avais déjà du voir avant, mais dont je ne me souvenais plus) :

  • Les phases de la lune pour les nuls

Une autre idée dont on a parlé tout au long du projet

De temps en temps, je leur disais une expression dans laquelle apparaissait le mot « lune ». Ils s’amusaient à deviner ce qu’elle signifiait, je notais leurs propositions. Au bout d’un moment, je leur donnais la signification de l’expression, on comparait avec leurs idées.

Voici les expressions que nous avons vues : 

  • Aboyer à la lune
  • Con comme la lune
  • Décrocher la lune
  • Demander la lune
  • Être bien (ou mal) luné
  • Être dans la lune
  • Face de lune (c’est là que nous avons parlé de lacune comme étant également le nom donné à notre derrière, c’est donc leur expression favorite, avec con comme la lune, bien sûr ! )
  • Faire voir la lune en plein midi
  • La lune n’a rien à craindre des loups
  • Lune de miel
  • Promettre la lune
  • Tomber de la lune

Fin du projet

Pour l’instant, on s’arrête là. Ça y est, il me semble que nous avons assez parlé de la lune. Je leur ai proposé d’aller à la bibliothèque pour voir ce qu’on pouvait trouver sur la lune et j’ai eu un refus à l’unanimité. Je pense que c’est un signe !

De toute façon, nous la voyons tous les jours, ils m’en reparleront bien un jour ou l’autre.

Je n’ai pas envie de les souler, bien au contraire, juste de répondre à leurs questionnements du moment. Là, ça nous a bien tenu tout de même un petit moment, on s’est bien amusé et bien intéressé. Le vent a tourné, suivons-le !

C’est à vous

Est-ce qu’il vous arrive de faire de tels projets ? Est-ce que vous suivez l’envie de vos enfants ou au contraire vous vous laissez guider par vos envies ou encore par les programmes ?

Je vous laisse nous faire part de votre expérience dans les commentaires qu’on puisse s’en nourrir 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    78
    Partages
  •  
  • 74
  • 4

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *