qu'est-ce qu'une forest school ?
écoles alternatives

Forest schools : les nouvelles écoles par la nature

Les Forest schools, ou écoles de la forêt, commencent à faire parler d’elles en France. Comme de jolis petits champignons, elles poussent, se développent au plus grand plaisir des familles. Des lieus ont la connexion au corps, à la nature sont largement favorisées, où le jeu libre est reconnu, respecter, encouragé.

Passer ses journées dehors, à jouer, inventer, se révéler…

Qui ne serait pas tenté ?

Qu’est-ce qu’une « Forest school » ?

C’est tout d’abord un lieu en pleine nature, dans la forêt si possible ou tout du moins le plus inspirant possible.

La nature… ce petit trésor, notre berceau, ne l’oublions pas.

Dans cet endroit, les participants sont toute la journée à l’extérieur, quelle que soit la saison, quel que soit le temps.

« Il n’y a pas de mauvais temps, seulement de mauvais vêtements. »

Charlotte Mason

Nous croyons aimer notre confort… n’est-ce pas une habitude ? Ne sommes-nous pas endormis ?

En effet, il est tellement bon, ressourçant de passer un long moment dehors, quelque soit le temps…

Lorsqu’il fait froid, c’est le meilleur moment pour proposer des activités motivantes, innovantes, qui réchauffent le corps et le coeur.

On change alors notre attitude, on passe un bon moment.

C’est une très bonne façon de se reconnecter à son corps, à ses sensations et de développer la résilience.

Nos enfants nous le montrent : ils ne veulent pas toujours sortir, mais lorsqu’ils sont dehors, impossible de les faire rentrer, et ce indépendamment du temps.

Il y a souvent un coin avec une toile imperméable de tendue dans les arbres, un feu de camp allumé…

Les formes possibles d’une forest-school

Il peut bien évidemment s’agir d’une école à proprement parler, une école alternative, où les enfants y sont présents 24 heures par semaine. Mais pas seulement.

Les Forest-schools peuvent être ouvertes également à différents publics

  • Pour les enfants non scolarisés. Les parents peuvent alors les emmener une journée par semaine ou un temps défini, en fonction des propositions du lieu.
  • Pour les centres aérés sur les temps hors scolaires
  • Pour les écoles, les enseignants peuvent alors y emmener leurs élèves de façon régulière ou ponctuelle.
  • Pour les élèves en difficulté : on parle alors de  remédiation scolaire. L’ élève peut y être accueilli durant le temps scolaire pour se reconstruire, gagner en confiance.
  • Pour participer à des ateliers parentaux : les enfants viennent avec leurs parents ou grands-parents pour profiter d’un moment de partage en nature.

Grâce à ces différentes possibilités, l’école de la forêt peut profiter à tous les enfants, scolarisés ou non, en difficulté scolaire ou non. C’est un petit bonheur ouvert à tous

Aujourd’hui, il en existe une trentaine en France. C’est en train d’exploser, des projets sont en cours de création.

Vous pouvez trouver la liste des écoles qui font appel à la pédagogie par la nature ici.

Franchement, ça ne vous donne pas envie ?

La pédagogie par la nature

Les adultes présents pour accompagner les enfants sont des pédagogues par la nature.

Ils ont un positionnement bien différent que l’enseignant que l’on connaît tous.

En effet, ils sont là pour accompagner les enfants, les sécuriser, leur permettre de s’épanouir tel qu’ils sont. Ils les écoutent, leur laisse la possibilité de se réaliser, de se construire en pleine conscience.

Le calme intérieur a une place toute particulière ici.

La nature est le lieu privilégié pour connaître cette expérience, pour se connecter à soi avant de se connecter aux autres.

Chaque enfant possède un coin ressource dans lequel il peut se rendre lorsqu’il en a besoin. Il peut ensuite mettre des mots sur ce qu’il a ressenti, vécu, à l’intérieur de lui. 

De plus, le jeu libre a toute sa place ici. 

Le jeu spontané, inventé, créé par les enfants, grâce aux éléments naturels, est la plus grande source d’immersion et d’apprentissage existante. Tous les enfants sont équipés naturellement de ce dispositif.

Les accompagnants proposent des ateliers, mais ne les imposent pas. Des moments rituels avec des cercles de partage permettent une cohésion de groupe.

Ainsi les enfants sont amenés à se connaître eux-même, à se respecter puis à connaître les autres, la nature, leur environnement et à les respecter également.

Ne sont-ce pas les apprentissages fondamentaux ? Bien avant la lecture et l’écriture assénées à coup de manuels, interros, devoirs…

L’approche des Forest school

Avec tout ce que nous venons de voir, nous pouvons bien sûr qualifier l’approche de ces écoles de la nature d’holistique

En effet, l’enfant est pris en compte dans sa globalité.

Contrairement aux écoles traditionnelles, les apprentissages ne sont pas vus comme une fin en soi. L’individu est privilégié.

Les relations intra et extra personnelles sont mises à l’honneur.

L’enfant va à son rythme, il se laisse guider par la passion, le jeu, le respect… est tellement de valeurs importantes.

Il va développer une confiance en soi extraordinaire, car on ne le juge pas, on ne le compare pas aux autres. Il fait les choses pour lui-même sans n’être jamais évalué. L’approbation ne vient pas des autres.

L’enfant affermira sa capacité de résilience. Vivre dans le moment présent, rester connecter à son corps, se relier aux éléments naturels sont autant d’outils qui vont permettre cette résilience.

Les compétences sociales vont naître de ces moments partagés en pleine nature. Les enfants sont plus exposés dans un environnement sauvage que dans un espace cadré par l’adulte comme dans une classe. Et c’est ça qui resserre les liens.

Cette pédagogie par la nature va permettre également à l’enfant de développer des compétences telles que la persévérance, la coopération… Ce qui va lui permettre de devenir un adulte rempli, équipé, aligné, congruent.

Ensuite, des compétences et savoir-faire liés à proprement parlé à des apprentissages sont bien sûr agrandis, mais ce n’est pas la but premier de ces lieux.

Pour aller plus loin

Il existe le réseau de la pédagogie par la nature, le RPPN. Si vous voulez en savoir plus, vous renseigner pour monter un tel lieu, vous pouvez vous rendre sur leur site.

Cette page FB est également très intéressante. C’est la page d’une école en Bretagne, qui accueille tous publics sur le lieu.

Qu’en pensez-vous ?

J’aime ce que j’ai pu lire sur ce sujet. Je trouve ça très proche de ce que nous vivons avec notre petite famille. C’est proche de la nature, de l’unschooling, du respect… et ça me plait.

Bien sûr j’aimerais le voir « en vrai », sur le terrain. Surtout savoir comment ils s’en sortent avec les contrôles, la pression de l’institution scolaire. Je pense à ces lieux inscrits en tant qu’école déclarée.

Bref, envie d’en savoir plus.

Et vous ? Que pensez-vous de ces lieux ?

Est-ce que ce sujet vous intéresse ?

Est-ce que ça vous tenterait s’il y en avait un près de chez vous ?

De façon temporaire, à la journée ou pour remplacer une scolarité ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
  • 2
  • 1

5 commentaires

  • Christel

    Merci pour cet article ! Oui, ça donne envie…Elles commencent à être plus présentes en France, même si ça devient de plus en plus compliqué de monter des écoles alternatives ! Il y a un group Facebook Créations d’écoles alternatives qui recense les projets. Je découvre ce site en même temps, très intéressant 😊

  • Nadia

    Mais cet article est génial ! Je suis hyper intéressée par toutes ces écoles alternatives surtout quand on voit la qualité de notre système scolaire classique où ils ont réussi à déjà dégoûtée mon fils de l’école en petite section ! Je pense que ce type d’écoles est une super opportunité pour leur permettre d’être des enfants et c’est tellement primordial pour leur bon développement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *