émotions,  Livres

Quatre livres pour changer de vie à jamais

La vie… qu’est-ce qui fait que nous prenons tel ou tel chemin ? Comment les choses sont arrivées pour que nous devenions nous et seulement nous ? On a l’impression que ça tient parfois à un fil, une rencontre, une lecture, un drame, une prise de conscience…

Je pense qu’il y a ce que l’on perçoit et aussi tous les rouages internes, secrets mystérieux. Et encore plus enfoui, notre héritage familial ou même ancestral ! 

Bref, Rome ne s’est pas faite en un jour ! Malgré tout, il y a des évènements qui ont incontestablement changé notre vie et qui nous ont marqués au point de contribuer à dessiner notre futur.

Pourquoi suis-je devenue bergère ? Peut-être que ça a commencé le jour où mes parents ont acheté un chalet dans un trou du Massif central et que j’ai rencontré des fermiers et des vaches que j’ai beaucoup côtoyés… ou peut-être était-ce par opposition à mon père qui croyait en la réussite pécuniaire ? Où encore parce que j’ai toujours eu un bon feeling avec les animaux ? Besoin d’une remise en question ? (lire l’instruction en famille et la mission de vie)

Lorsqu’on me pose la question, la première réponse qui me vient à l’esprit c’est parce que j’ai rencontré un vieux berger solitaire en montagne, que je lui ai dit que je pensais que ce métier me plairait bien et qu’il m’a demandé de venir le remplacer pour qu’il puisse aller à une foire vendre ses agneaux. 

La spontanéité, la confiance que ce monsieur m’a faite alors que nous avons juste partagé un moment, m’a boostée et forcée à passer à l’action. C’est donc avec son troupeau de 2600 têtes et ses chiens qui n’en faisaient qu’à leur tête avec moi que j’ai commencé !

Tout ça pour vous dire que souvent, il y a un élément déclencheur qui permet de franchir un cap

Lorsque nous sommes devenus parents

Quel bouleversement ! Déjà l’angoisse de l’accouchement… Je ressentais un mélange d’excitation et de crainte. J’avais envie d’accoucher à la maison, mais je n’ai pas osé. J’ai eu peur de ne pas savoir faire. A cette époque, j’étais incapable d’écouter mes émotions, mon ressenti. Quelle était la part de peur et la part d’instinct ? On me disait : « fais-toi confiance, tu sauras si ça va ou pas, si ton bébé est en danger. »

Ça me paraissait complètement irréaliste, je ne me faisait absolument pas confiance. J’étais incapable de manger lorsque la faim se faisait ressentir, mais je respectais les horaires de repas… alors accoucher naturellement en écoutant son corps !

Bref, Tilouann est né à l’hôpital, nous sommes alors devenus parents… Et là, les incertitudes, les doutes n’ont pas cessé pour autant !

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Sommes-nous esclaves de nos enfants ?

Nous avons fait des erreurs avec lui en écoutant les conseils « avisés » des autres, sans être justes avec nous-mêmes. Nous l’avons laissé pleurer durant 20 minutes une nuit, car on nous avez dit que sinon il ne ferait jamais ses nuits… quelle horreur, quand j’y pense ! 

Et puis, je me souviens du jugement des gens dans leur regard dans telle ou telle situation (magasin ou autre). Ça me touchait et je me forçais à agir, gênée, en demandant à mon fils d’arrêter de faire du bruit ou de courir, alors qu’honnêtement, je n’en voyais pas l’intérêt.

Et puis, j’ai lu un livre : le concept du continuum. (Merci Claire !) Ce livre a fait bouger quelque chose en moi. Je me suis reconnecté à mes ressentis et j’ai enfin respecter mes valeurs, mes émotions. J’ai de nouveau eu confiance en moi et cru en mes capacités de maman.

Un tournant dans ma vie s’est enclenché et ça a était le début de la spirale du bonheur.

Quatre livres qui ont changé ma vie

Il y a eu ensuite d’autres livres, des rencontres également, et le brouillard dans lequel j’étais plongée s’est enfin dissipé et se dissipe encore aujourd’hui.

C’est pourquoi j’avais envie de partager avec vous quatre des principaux livres qui ont contribué à faire de ma vie ce qu’elle est. Je suis heureuse du chemin parcouru et de notre quotidien familial, tantôt rempli de bonheur, tantôt en questionnement, mais toujours en respect avec nos valeurs, nos envies, avec qui nous sommes réellement.

Le concept du continuum, à la recherche du bonheur perdu. Jean Liedloff

Ce livre est un hymne à la reconnexion à nos racines. En lisant ce livre, c’est comme si je me rappelais, pages après pages, ce qui était déjà au plus profond de mon âme.

Jean Liedloff a été vivre pendant plusieurs années dans une société primitive et les a observés en se demandant comment ça se faisait qu’ils fussent si heureux.

L’auteure démontre alors l’importance du portage, du maternage.

Une idée m’a particulièrement touchée dans ce livre : nous sommes complètement coupés de nos racines et des transmissions ancestrales dans nos sociétés « développées ». Nous n’avons plus d’instinct et sommes obligés de repasser par l’intellectualisation des connaissances pour renouer naturellement avec elles. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais en fait nous sommes obligés de lire pour retrouver nos instincts primitifs si largement enfouis.

Je crois que c’est ce qui m’a fait le plus bouger dans ce livre. J’ai compris que je pouvais retrouver  mon instinct primaire de maman (entre autres) en lisant, au moins dans un premier temps. Ça, je savais faire. Ça m’a donné une porte de sortie, une solution pour aller là où j’avais envie.

Je vous parlerais plus largement de ce livre dans une chronique plus détaillée. C’est LE livre que je conseille de lire pendant l’attente d’un enfant. Ça peut éviter de faire les erreurs de jeune parent en écoutant les autres, pas toujours dans la bienveillance.

Comme des invitées de marque, Léandre Bergeron

Ce livre m’a emmené tout doucement, avec beaucoup de poésie et de respect, vers une relation différente avec nos enfants. Ça a été la première pierre apportée à notre édifice de l’unschooling

Encore aujourd’hui, lorsque je suis face à une situation de crise avec mes enfants, une situation où j’aurais tendance à me mettre en colère, je me demande « comment je ferais si c’était des invités ? ».

En fait, Léandre Bergeron témoigne de sa vie de famille en unschooling avec ses trois filles. Lui a décidé de vivre de la production de sa ferme après avoir été enseignant. Son témoignage est très touchant. Il ne donne pas de recette, mais parle simplement de leur vécu.

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Je veux voir des copains !

Ce livre m’a ouvert des possibles vers une autre façon de faire. Ce témoignage est plein de bon sens. Il permet de se questionner sur la vie, sur la façon dont nous voulons l’aborder et la proposer à nos enfants.

Je pense que c’est le livre qui m’a fait « basculer » vers une vie plus vraie, en tout cas à mon sens, vers l’unschooling.

Sorcières. La puissance invaincue des femmes, Mona Chollet

Bon, je sais, ce livre n’a rien à voir avec l’instruction en famille ou encore avec la parentalité (quoi que ?). Mais bon, je ne pouvais pas ne pas vous en parler ! C’est ce livre qui m’a fait prendre conscience d’où venait ce poids que nous portons, nous femmes, depuis des générations.

Mona Chollet est féministe, journaliste et cheffe d’édition au Monde Diplomatique. 

Cet essai m’a énormément aidée. Il m’a permis de comprendre notre société (patriarcale) aujourd’hui, sur quoi elle s’était construite. J’avais du ressentiment envers les hommes, j’avais du mal à accepter mon statut et mon activité de femme au foyer. Je le vivais mal, sans trop comprendre pourquoi. De comprendre les mécanismes en jeu, m’a permis d’arrêter de me positionner en temps que victime. Je pense que le chemin a commencé à la lecture de ce livre et continue encore aujourd’hui.

Ça peut paraître bête, mais ce simple livre a contribué à améliorer notre relation de couple, m’a permis de m’accepter et d’accepter sans jugement mes ressentis. J’assume plus facilement mes choix et mes besoins.

Je ne vous en dis pas plus, mais je le conseille à toutes les femmes ! Et aussi à tous les hommes… Nous ne pouvons pas faire sans nos casseroles, il suffit d’en prendre conscience et de les accepter, sans jugement, pour enfin pouvoir lâcher prise.

Apprendre par soi-même, avec les autres, dans le monde. L’expérience du Unschooling, Mélissa Plavis

J’ai lu ce livre il y a peu. J’avais alors bien avancé sur le chemin de l’unschooling, sur les relations horizontales,  sur l’importance de prendre soin de moi également.

Ce livre m’a permis d’aller encore plus loin. Il m’a aidé à me rappeler que l’important c’était de lâcher prise, de ne pas trop en faire, par risque d’empêcher nos enfants d’apprendre. (Je ne dis pas qu’il ne faut pas être présents, aimants, soutenants…)

L’auteure m’a confortée dans mon choix et m’a aidée à garder le cap.

Grâce à ce livre, je me suis rendu compte de ce cercle vertueux. Peu importe l’entrée qu’on emprunte, tout s’articule : prendre soin de soi, des autres, de son environnement, la permaculture au sens large du terme, l’écoféminisme, le maternage, la vie sans école, les relations horizontales, la bienveillance…

Je mets un peu tous ces termes pêle-mêle, j’en conviens. Mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti en lisant ce livre, comme un tout. 

Pour en savoir plus, vous pouvez lire la chronique entière ici : Apprendre par soi-même, avec les autres, dans le monde. L’expérience du Unschooling.

J’ai également eu un échange très riche avec Mélissa, vous pouvez l’écouter ici : Melissa Plavis, entretien autour de son livre : Apprendre par soi-même, avec les autres, dans le monde. L’expérience du Unschooling.

C’est à vous

Les livres qu’on lit ne peuvent pas nous laisser indifférents, à chaque fois, ils nous marquent, d’une façon ou d’une autre. Certains très légèrement, imperceptiblement, d’autres nous changent à tout jamais.

Avez-vous déjà lu un livre qui a orienté votre vie, peut-être même au point de la changer ? J’ai hâte de le découvrir dans les commentaires !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    180
    Partages
  •  
  • 178
  • 2

7 commentaires

  • Jenny

    Je n’arriverais pas à citer uniquement 4 livres! Ils m’ont tous apporté beaucoup. Tes 4 coups de coeur le sont aussi pour moi.
    Je rajoutetais les livres de John Holt (Les 4 traduits en français aux éditions l’instant présent ) celui de peter Gray et aimer nos enfants inconditionnellement de alfie Kohne.

  • Mathilde

    Bonjour, merci pour le partage. Un des livres qui a changé ma vie est : Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg. Il m’a fait entrer dans une expérience différente concernant ma relation aux autres et à moi même. Je ne l’ai jamais terminé mais parfois j’y reviens en prenant un page au hasard.
    Et bien je le conseille souvent à mes proches.
    Bonne lecture!

      • Laurence

        Le premier (qui n’était pas à proprement dit un roman fantastique) que j’ai lu m’a changé et m’a confirmé que ce que beaucoup prenaient pour du lâcher-prise (ou même du laisser aller) était en fait le fait de choisir la joie, choisir d’être heureuse… j’y ai aussi saisi les bienfaits du minimalisme.

        En tout cas, c’est Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano.

  • Meli B.

    Pour ma part :
    – Cessez d’être gentil, soyez vrai ! de Thomas d’Asembourg
    – “Les 4 accords toltèques”, “le 5e accord toltèque”, “la maîtrise de l’amour” de Don Miguel Ruiz
    – le Sutra du Lotus et les livres bouddhiques d’une manière générale.

    Indiscutablement ces livres ont marqué ma vie à jamais et j’essaie d’appliquer leurs “principes” dans ma vie de tous les jours.

    J’en oublie sûrement… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *