interviews d'experts

Mélissa Plavis : entretien autour de son livre, “Apprendre par soi même, avec les autres, dans le monde. L’expérience du unschooling”.

Petite présentation de l’entretien

C’est avec une immense joie que je partage avec vous un entretien que j’ai eu avec Mélissa Plavis.

Je vous rappelle que Mélissa Plavis est l’auteure du livre : Apprendre par soi-même, avec les autres, dans le monde. L’expérience du unschooling.

Nous avons discuté de son livre, bien-sûr, mais pas seulement.

Rapidement, voici les différents points que nous avons abordés. Ce n’est qu’un rapide résumer, écoutez cet entretien qui est tellement riche et qui vous apportera de vraies réponses !

Présentation

Mélissa Plavis a commencé par se présenter et comme elle dit, elle est pluri-active ! Maman de cinq enfants, auteure, co-éditrice de la maison d’édition du Hêtre Myriadis, Doula, accompagnante, formatrice en symptothermie, pigiste pour le magazine “Grandir autrement”, elle fait des ateliers de portage physiologiques, elle est bénévole à la Leche League, elle accompagne les personnes âgées et handicapées, elle est chercheuse en formation (elle passe son doctorat), elle travaille sur la parentalité dans les familles en unschooling, elle est animatrice au jeu du Tao… Bref, elle n’a pas le temps de s’ennuyer !

Son livre a été écrit à la suite de son mémoire. Il regorge donc de références.

Description du unschooling

Melissa Plavis parle du Unschooling positivement, sans que ce soit la négation de quelque chose. Nous vivons en Unschooling, nous ne faisons pas du Unschooling. Pour elle, le unschooling est avant tout un travail sur soi. C’est faire un travail pour ré-acquérir son pouvoir d’agir. C’est le fait également de laisser les enfants libres de s’instruire par eux-mêmes, tout au long de la vie. Pour Mélissa, c’est également sortir de la domination, du point de vue du dominant.

L’unschooling et le contrôle pédagogique

Mélissa Plavis nous explique comment, selon elle, il sera toujours possible de faire ce qui nous semble juste. Elle parle de la nécessité d’agir ensemble pour ne pas qu’on atteigne à notre liberté et à celle de nos enfants. Elle met en lumière l’incohérence de cette situation : “On parle de consentement, on parle de respect, on voudrait enseigner le respect du consentement aux enfants, alors qu’on ne respecte pas leur consentement !” 

A la fin de l’interview, Mélissa revient sur ce point et nous parle de la nécessité d’agir ensemble, pour que nos droits, nos libertés et celles de tous les individus, et donc des enfants, soient respectés. Elle parle d’un mouvement, Enfance Libre, qui va dans ce sens. Je donne les liens à la fin de cet article si ça vous intéresse.

L’instruction en famille est-il genré ?

Mélissa Plavis nous parle des choix familiaux, de l’importance de se respecter, et du caractère non-imposé de cette situation. Oui, notre société est patriarcale, genrée, mais vivre en Unschooling ne serait-il pas un moyen de choisir son implication, sa position dans la famille et dans la société ?

Vivre aussi grâce au RSA, est-ce un abus ?

Clairement, non. Mélissa Plavis met en lumière l’apport d’une personne qui garderait ses enfants à la maison pour la société, le temps que ça prend, l’implication, le geste écologique associé… “J’ai envie de soutenir toutes les démarches de ces personnes qui cherchent à faire autrement, qu’elles réussissent à dégager un revenu professionnel ou non. Moins on a de revenus, moins on consomme et moins on a une empreinte écologique forte”.

L’unschooling est-il adapté aux enfants atypiques ?

Mélissa Plavis nous conforte dans l’idée que la non scolarisation permet de s’adapter aux personnes qui sont particulières alors que l’école ne le peut pas. L’école correspond à une norme. l’IEF permet d’adapter notre accompagnement à chaque personne, qu’elle soit neuro-typique ou neuro-atypique.

Elle nous relance sur le fait de lâcher prise, de ne pas s’inquiéter par rapport à cette norme. “C’est à l’école qu’on apprend qu’il n’y a qu’à l’école qu’on apprend”. Elle nous conseille des livres boosteurs de lâcher-prise ! (Peter Gray et Harriet Pattison, voir plus bas).

Notre vie est-elle assez riche pour vivre en Unschooling ?

Mélissa Plavis nous fait remarquer que c’est encore une vision normée. Plutôt que de se demander si notre vie est assez riche, nous pourrions penser “dans quelle mesure mes actions empêchent mes enfants de développer pleinement ses capacités”. Elle développe très clairement ce point et nous permet d’y voir un peu plus clair !

Comment respecter la place de chacun dans la famille ?

Mélissa Plavis nous livre sa réflexion personnelle à ce sujet puisqu’elle se pose elle-même cette question. C’est ne pas imposer des choses de façon arbitraire. “Lorsqu’on vit dans une famille, de fait, la vie familiale nous impose des choses.” Elle développe ce point en nous donnant des clés pour mieux se positionner, se respecter et respecter ceux qui nous entourent.

Les références abordées

Le livre de Mélissa Plavis, bien-sûr : Apprendre par soi-même, avec les autres, dans le monde. L’expérience du Unschooling

Ceci est le lien Amazon, mais vous pouvez la contacter directement sur son site pour éviter que ne lui soit enlevée la commission Amazon.

Son site internet : www.melissaplavis.fr

Un livre à paraître (11 juillet 2019) : de Mélissa Plavis et Daliborka Milovanovic, Écoparentalité: Des relations familiales écologiques

La maison d’édition le Hêtre Myriadis

Le livre d’Harriet Pattison : Rethinking Learning to Read

Le livre de Peter Gray : libre pour apprendre

Le livre d’Elfi Rebouleau : Qu’est-ce que l’âgisme ?

Le lien pour rejoindre le mouvement Enfance Libre et ainsi imaginer défendre nos libertés et nos droits ensemble : https://www.enfance-libre.fr/ . Ce mouvement a été co-fondé par Marjorie Bautista et Ramïn Farhangi. Ramïn Farhangi a créé l’école dynamique à Paris.

Le livre de Raïm Farhangi : et pourquoi j’ai créé une école où les enfants font ce qu’ils veulent ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

3 commentaires

  • Guerreiro

    Bonjour Marion,

    Je viens de découvrir votre blog grâce à l’article que vous avez écrit sur le blog les supers parents.
    Nous avons beaucoup de points communs.

    Quel est le nom de votre podcast? On peut les écouter sur itunes ou soundclound?

    J’ai un podcast aussi : Pour un plein épanouissement affectif et cognitif. On le trouve que sur soundcloud pour l’instant. J’ai déjà 4 interviews et les autres vont suivre. Je trouve ça génial pour apprendre et transmettre.

    Bonne journée,

    Céline
    http://www.grandirensemblepasapas.com

    • Marion Billon

      Bonjour Céline ! Oui tu peux écouter les podcasts sur iTunes, avec le nom “Les Enfants Avenir”. J’irai écouter tes podcasts dès que l’occasion (de temps) se présentera. Merci pour ton commentaire et bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous en avez marre d'être angoissé par le contrôle pédagogique ?