émotions,  IEF

5 astuces pour des relations harmonieuses avec ses enfants

Tout commence par une question :

« Et si on faisait un bébé ? »

On s’imagine alors avec ce petit bout dans les bras, débordant d’amour.

La joie s’empare de notre coeur…

Le rêve se réalise donc, il grandit déjà dans le ventre…

Et là, le jour de sa naissance, on devient parent pour la première fois.

On n’a jamais rien senti d’aussi fort, c’est magnifique !

L’amour inconditionnel est né avec ce petit être.

La vie de famille s’installe jour après jour…

Et la fatigue aussi !

Et rien que ce petit facteur chamboule beaucoup de choses.

Je ne sais pas vous, mais notre couple a pris un sacré coup avec cette fichue fatigue…

À moins que ce ne soit le stress d’être nouvellement parents ?

Je ne sais pas, mais en tout cas, il y a quelque chose qui a changé !

Et puis avec l’enfant qui grandit, peut-être un deuxième qui arrive, plus n’est rien comme avant.

On découvre nos parts d’ombre, on peut avoir alors des réactions qu’on n’imaginait pas.

Lorsque Tilouann a eu deux ou trois ans, il m’est arrivé d’exploser, de me faire emporter littéralement par ma colère…

À chaque fois, je le regrettais, je culpabilisais…

Je m’excusais alors…

Puis, un autre jour, j’explosais de nouveau !

Ensuite est venu le moment où j’ai voulu lui « faire l’école ». Comme je l’expliquais dans cet article, il s’y opposait systématiquement, j’avais l’impression que « je » n’y arriverais jamais, qu’il ne voulait rien apprendre…

Tous ces moments bien particuliers où j’ai été dans le doute, la peur, la colère ont abîmé la relation avec mon enfant.

Je ne vous parle que du premier, car malheureusement, c’est avec lui que je suis devenue maman et c’est donc lui qui  en a essuyé les pots cassés…

Heureusement, ces relations sont réparables

J’ai quelques astuces qui m’ont aidée à créer du lien avec mes enfants… et qui m’aident encore aujourd’hui.

Regarder où en est son réservoir affectif

Le prérequis, c’est d’avoir son réservoir affectif plein.

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Carnaval d’articles sur la confiance en soi : récapitulatif

Le réservoir affectif, c’est ce qui nous aide à nous sentir bien, patient, confiant…

Lorsqu’on est fatigué, contrarié, angoissé, nous ne sommes pas dispo pour nos enfants et c’est souvent dans ces moments-là que nos mots peuvent dépasser notre pensée.

Donc, avant de vouloir passer un moment « réparateur » avec vos enfants, la première chose à faire, c’est prendre votre météo intérieure.

« Comment je me sens en ce moment ? »

Si vous constatez que votre réservoir est vide, prenez un moment pour vous, pas pour vos enfants.

Il est parfois préférable qu’ils regardent un dessin animé plutôt que de vouloir à tout prix faire quelque chose avec eux, car « il faut… ».

Et allez méditer, prendre une douche, faire une séance de yoga, crier dans un oreiller, appeler une amie…

Peu importe, ce qui vous fait du bien. Ensuite seulement vous pourrez revenir vers vos enfants.

Pendant X minutes, on fait ce que tu veux

Une fois que cette petite météo est prise et que vous êtes au top, vous pouvez proposer à vos enfants de faire ce qu’ils veulent pendant 10 minutes, par exemple. 

Ce n’est pas « ils font ce qu’ils veulent », mais « vous faites tout ce qu’ils vous demandent », dans le jeu, bien sûr.

Vous vous rendez totalement disponible pour leurs envies, leurs besoins. 

Ils vont alors revivre des situations qui ont été difficiles pour eux de façon imagée, contrôlée, et ciblée.

Là, c’est leur réservoir qui va se remplir à coup sûr. 

Jouez le jeu, même si c’est quelque chose que vous n’aimez pas faire. 

L’idéal pour ce « jeu-écoute » est d’être avec un seul enfant. Mais ce n’est pas toujours possible…

L’enfant peut aller jusqu’aux pleurs, s’il a besoin de réparer quelque chose. Ce n’est absolument pas grave. Les pleurs sont bienvenus, salvateurs.

Accueillez ce qui arrive.

Je ne vous conseille pas de faire ce jeu-écoute quotidiennement, ça peut-être vraiment éprouvant. 

C’est un puissant réparateur.

Rétablir le contact

Dans nos vies parfois turbulentes et plus nos enfants grandissent, il nous arrive d’oublier que le besoin de contact fait parti des besoins physiologiques de nos enfants.

Pourquoi pas s’accorder un petit moment massage avant de se coucher ? 

Ou encore, dormir avec votre enfant une nuit dans la semaine ?

Vous avez aussi les jeux de contact qui sont chouettes pour ça. La lutte, le karaté chaussettes, pétrir le corps de l’autre comme si c’était une pizza, les portés d’équilibristes comme au cirque…

Tous ces petits moments sont tellement importants dans la vie, enfants comme adultes.

Le contact, les câlins spontanés remplissent tout un chacun d’amour et de chaleur.

Les soirées cinéma en famille, devant un bon film, tous pelotonnés ensemble sur le canapé…

Quel bonheur ! 

Ça aussi ça peut combler notre besoin de contact et donc contribuer à entretenir des liens forts avec ses enfants… Ça fait du bien à tout le monde en définitive !

À consommer sans modération !

Partir à l’aventure

Partir à l’aventure avec son ou ses parents, sous sa protection, quoi de mieux pour réparer une relation ?

Vous pouvez organiser une soirée toute simple, mais qui sort du commun, du quotidien. 

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Je suis en colère !

Par exemple aller camper dans la forêt, à la compagne ou même dans le jardin !

Faire un petit feu et se faire des guimauves grillées ou des maïs grillés…

Aller pêcher, partager une de vos activités favorites…

Une petite soirée contes au bord du feu…

L’idée ici est de sortir de la zone de confort de l’enfant, qu’il se sente en sécurité grâce à son parent. Son imagination va être stimulée…

Je dis « il », mais ça marche évidemment avec plusieurs enfants !

Créer une chasse au trésor

On parlait d’imagination, alors là c’est vous qui allez devoir en bénéficier !

Rien de mieux qu’une bonne chasse au trésor pour faire plaisir à ses enfants…

Quelle joie de voir leurs petits yeux briller, l’excitation les envahir !

Le point de départ de toute bonne chasse au trésor est une bonne histoire…

Inventée par vos soins !

Je vous mets une petite vidéo dans laquelle j’explique comment j’avais inventé une chasse au trésor pour mes enfants pour Pâques… C’était durant le confinement.

Quel rapport avec l’IEF ?

Je vous parle de l’importance de créer du lien, d’entretenir des relations harmonieuses avec ses enfants, car c’est tellement beau…

C’est précieux pour toutes les familles…

Et pour les familles déscolarisantes, c’est indispensable !

En effet, on apprend avec plaisir lorsqu’on est bien dans son coeur, sans tension ni stress. En instruction en famille, nous passons nos journées ensemble.

La fuite au boulot ou la pause durant l’école n’est plus possible. On se retrouve confronté à nos démons et à la nécessité de les soigner pour vivre sereinement avec nos petits.

C’est à nous, parents, de construire une belle relation de famille, sécurisante.

Créer des liens solides avec ses enfants est un des points les plus importants en IEF (dans la vie en générale).

C’est à vous

De quelle façon vous créez des liens avec vos enfants ? 

Est-ce que vous pensez à autre chose ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    56
    Partages
  •  
  • 56
  •  

Un commentaire

  • claire

    Voilà un article super intéressant!
    J’ai souvent recours au contact pour créer du lien : une attaque de guilis ou de bisous, un gros câlin, le jeu du cheval (c’est moi le cheval et mon grand me grimpe dessus) ou tout simplement passer ma main dans ses cheveux.
    J’aime également partir à l’aventure avec eux, principalement pour faire des balades ou découvrir des nouvelles choses.
    Et je rajouterais que j’essaye régulièrement de me mettre à sa place. Changer mon point de vue pour comprendre ce dont il a besoin. Comme je le mentionnais dans un article ( https://pausetvous.wordpress.com/2020/06/25/donner-la-bonne-consigne-1-2/ ) : ok, j’ai crié parce que…mais toi, tu as fait ça parce que…on n’était pas sur la même longueur d’onde!
    Et je trouve que ça permet parfois de resserrer les liens et de mieux se comprendre!
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *