recette de dentifrice à faire avec ses enfants à la manière d'une expérience scientifique
partage d'idées

Recette de dentifrice à faire avec ses enfants : à la manière d’une expérience scientifique

Lave-toi les dents…

S’IL TE PLAIT !

Je hais cette phrase…

Pourtant je la répète inlassablement chaque soir, plusieurs fois par soir !

Suis-je la seule ?

Je me suis dit qu’il serait bon d’expliquer pourquoi c’est important de se laver les dents…

Mais ça aussi, je me répète. Rien à faire, ça ne les touche absolument pas !

Par contre, ils adorent fabriquer, expérimenter…

Alors, pourquoi ne pas fabriquer son propre dentifrice ?

Mais que va-t-on mettre dedans ? Et pourquoi ? Nous allons essayer de construire la recette à partir de leurs représentations, questionnements…

À la manière de scientifiques.

Vous pouvez suivre le même processus avec vos enfants. Peut-être inventerez-vous une autre recette si vos besoins ne sont pas les mêmes ?

Pourquoi se laver les dents ?

C’est la question que je leur ai posée : « pourquoi pensez-vous que c’est important de se laver les dents ? »

Et j’ai noté absolument toutes leurs réponses :

  • Pour avoir de belles dents, bien blanches
  • Pour ne pas avoir les dents pourries comme le chasseur (dans un dessin animé)
  • Pour ne pas avoir de caries
  • Pour ne pas puer de la bouche
  • Pour ne pas aller chez le dentiste (ça les fait flipper alors qu’ils ne connaissent pas !)
  • Pour enlever les morceaux de pomme qui restent coincés dans les dents
  • Pour ne pas qu’il y ait trop de bactéries dans notre bouche (ah bin si, ils avaient un peu écouté mon discours !)

Avec quoi se brosser les dents ?

Là il s’agit de faire un peu notre cahier des charges.

La brosse à dents est bien sûr l’outil par excellence pour se brosser les dents. Pas trop besoin de revenir là-dessus. 

Il y a quand même la brosse à dents manuelle ou électrique. Personnellement, lorsque nous sommes à la maison et que nous avons de l’électricité (donc pas durant notre saison de bergers), nous utilisons la brosse à dents électrique qui permet aux enfants d’être plus efficaces (et aux adultes aussi d’ailleurs !).

Vient alors la proposition du dentifrice.

Dans un magasin, j’ai pris en photo la composition de deux dentifrices différents : un avec fluor et un sans fluor et nous avions un dentifrice à la maison estampillé “cosmétique bio”.

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  Improviser trois recettes simples

Mon but était de leur faire comprendre que le dentifrice peut-être mauvais pour la santé et pour la nature (sans parler du coût).

Bon, premier constat : on ne comprend pas trois quarts des ingrédients, on ne sait pas trop ce que c’est.

On lit souvent « d’origine naturelle ». Mais sachez que des éléments modifiés chimiquement restent d’origine naturelle ! 

Parlons du fluor, ou du fluorure de sodium : c’est hyper toxique, dangereux pour le coeur, le squelette, le système nerveux central, les reins, irritant (peau et yeux)… et j’en passe !

Ici le but n’est pas de leur faire un cours de chimie, mais juste d’expliquer que les dentifrices industriels, même bio, peuvent cacher des ingrédients qui peuvent être dangereux pour notre santé et/ou la nature.

Étant nomades, bergers, nous n’avons pas forcément  de système de filtration de nos eaux usées. C’est donc quelque chose auquel nous faisons très attention.

Conclusion : et si l’on fabriquait nous même notre dentifrice pour qu’il nous aide à prendre soin de nos dents et de la nature ?

Mettons au point la recette de notre dentifrice

Ici, nous allons reprendre notre liste du départ et pour chaque besoin, nous allons trouver un ingrédient adapté et naturel.

Pour avoir de belles dents, bien blanches

Pour que nos dents soient blanches, elles ont besoin d’être débarrassées de leur tartre et donc d’être un peu frottées : l’argile blanche nettoie très bien, elle enlève les impuretés, est purifiante, et son côté granuleux permet un petit gommage de la dent.

Il existe également un petit ingrédient miracle pour aider à la blancheur : le charbon végétal et actif. Et puis, c’est trop rigolo d’avoir son dentifrice noir !

Il a une grande propriété d’absorption et est purifiant.

Il aide à avoir une bonne haleine.

Attention à ce qu’il soit activé thermiquement à la vapeur d’eau, pour rester sans produit chimique. 

Il peut se trouver en magasin bio ou sur des sites de soins naturels.

Pour ne pas avoir de caries ou pour qu’il n’y ait pas de bactéries (c’est la même chose)

Lorsqu’on dort, on sécrète moins de salive. La salive aide à lutter contre les bactéries.

Notre bouche devient plus acide et les bactéries se développent bien plus tranquillement ! C’est là qu’elles s’attaquent à nos dents et font des caries.

Pour lutter contre l’acidité, il y a bien sûr le bicarbonate de soude alimentaire (dans les magasins bio). Par contre, il donne un goût salé au dentifrice, à voir si vous aimez ça.

De plus, il est abrasif et donc à utiliser maximum une fois par semaine. Une pincée en plus sur le brosse à dents le lundi ?

Le xylitol, vos connaissez ?

C’est le sucre de bouleau. Il a des propriétés étonnantes, super pour le dentifrice (qui l’eu cru ?) :

il diminue l’acidité de la bouche (donc, lutte contre les caries).

Il a une action antibactérienne

Il apporte un bon goût sucré et frais au dentifrice et donc rafraichi l’haleine

Il aide à la minéralisation des dents déjà abîmées

Il est recommandé pour les diabétiques

Vous le trouverez également en magasin bio, rayon sucres

Les personnes qui ont aimé cet article ont aussi lu :  4 activités manuelles faciles en papier

Pour ne pas puer de la bouche

Donc il y a le Xylitol et le charbon, mais on en a déjà parlé.

À ça, on peut rajouter un petit parfum à notre dentifrice : quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée ou de citron.

Attention : l’utilisation des huiles essentielles n’est pas anodine. Il est important de bien s’assurer qu’il n’y a pas d’allergie dans la famille !

Si vous êtes contre les huiles essentielles pour les enfants, vous pouvez mettre de l’eau florale (hydrolat) de menthe, de fleur d’oranger ou de thym.

Votre dentifrice se transformera alors en pâte

Pour ne pas qu’il y ait trop de bactéries dans notre bouche

Encore une fois, il y a le Xylitol, le charbon.

À ça, on peut rajouter quelques goutes d’huile essentielle de tea tree ou alors quelques gouttes de pépin de pamplemousse.

La recette

Et bien, nous voilà fin prêts pour élaborer notre recette.

Deux choix s’offrent à nous, à vous : réaliser un dentifrice en poudre ou en pâte.

Pour le dentifrice en poudre, il suffit de mélanger tous les ingrédients choisis dans un mortier et de rajouter un peu d’huile de coco pour qu’il ne soit pas trop volatile.

Pour le dentifrice en pâte, vous pouvez mettre de l’eau florale ou juste de l’eau afin d’obtenir une pâte homogène, pas trop pâteuse justement, elle va s’épaissir avec l’argile qui va gonfler. Perso, nous préférons quand c’est plutôt onctueux.

Pour le dentifrice en pâte avec de l’eau, faites-le en petites quantités pour qu’il se conserve.

Pour les quantités, n’hésitez pas à tester pour trouver votre dosage préféré.

Voici notre recette en poudre : 

  • 5 cuillères d’argile blanche
  • 2 cuillères de xylitol
  • 1/2 cuillère de charbon (même un peu moins)
  • 1 cuillère d’huile de coco
  • 10 gouttes de pépin de pamplemousse
  • 3 gouttes d’huile essentielle de citron

Voici notre recette en pâte (pour varier les plaisirs) :

  • 5 cuillères d’argile blanche
  • 2 cuillères de xylitol
  • 1/2 cuillère de charbon (même un peu moins)
  • 10 gouttes de pépin de pamplemousse
  • De l’hydrolat de menthe ou de fleur d’oranger jusqu’à obtenir une texture onctueuse.

Votre recette

Je vous laisse l’espace de commentaire en dessous pour nous partager votre recette !

Et quels étaient les besoins de vos enfants ? Je trouve ça très intéressant de voir ce qu’ils attendent de leur bouche…

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    101
    Partages
  •  
  • 99
  • 2

18 commentaires

  • Christel

    Merci pour ces recettes ! Je vais essayer la solide :-). La mienne est à base d’argile en poudre, d’huile de coco et de bicarbonate, puis d’huiles essentielles (orange ou menthe poivrée).

      • Claire

        Merci pour les recettes! Je ne connaissais pas le xylitol…
        J’aime beaucoup fabriquer les propres produits d’hygiène et je trouve que c’est une excellente idée de proposer des ateliers aux enfants, ça les aide en effet à comprendre leur intérêt, et ça leur donne de la valeur 🙂

        • Marion Billon

          Oui et ça les motive à se laver les dents ! Dès que la motivation tombe, on peut tester une nouvelle recette, un nouveau goût… ou prendre une photo de ses dents avant et après le brossage puis un mois après pour voir si les propriétés de notre dentifrice sont bien actives.

  • Maud

    Très bonne idée! C’est vrai que j’ai été choquée de voir le nombre de mauvais composants qu’il y a dans les dentifrices classiques ! Perso je suis une adepte du bicarbonate et du tea tree, je ne connaissais pas le Xylitol, la prochaine fois que je passe au magasin bio je testerai!

  • Chantal Asselin

    Quelle bonne idée! Nous allons tenter l’expérience car il est vrai que nous devons revenir à des produits plus près de la nature. Merci du Québec, Canada!

  • Bastienne

    Bonjour Marion
    J’ai du mal à cerner l’action du xylitol : c’est du sucre ! et on veut lutter contre le sucre sur les dents. Peux-tu m’en dire un peu plus ?
    Pour ma part, je fais mon dentifrice de cette façon : argile blanche + bicarbonate de soude + huile de coco. je ne mets pas d’HE car j’allaite mais l’hydrolat est une bonne idée. J’ai envie de tenter ta recette, mais je veux bien une réponse pour le xylitol, merci 🙂

    • Marion Billon

      Le xylitol est recommandé pour les diabétiques car il fait baisser l’indice glycemique. Il fait baisser également le taux d’acide. Après je ne suis pas spécialiste et je ne sais pas exactement quel est le procédé de transformation en jeu. Mais c’est assez bluffant 😉

      • Bastienne

        Dac, merci pour ta réponse.
        Et pour le dentifrice, il me semble qu’il y a une petite erreur dans ton article d’interversion entre la recette de la poudre et de la pâte. L’huile de coco est pour la pâte. J’ai essayé tout à l’heure et ça beugait 🙂
        Donc premier essai ce soir 🙂

  • Miss Obou

    Bonjour et merci pour ces recettes! ça fait un moment que j’hésite à me lancer dans l’aventure du dentifrice DIY. J’ai un dentifrice solide dont je suis très contente…mais c’est vrai que ce n’est pas donné et je suis restée sur un dentifrice industriel classique pour les loulous…il va falloir que je leur propose un atelier pour qu’ils fassent eux-mêmes leur dentifrice, ça pourrait être rigolo!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *